Hautes-Alpes : les prairies de fauche valorisées au Concours Général Agricole

Hautes-Alpes : les prairies de fauche valorisées au Concours Général Agricole
crédit photo : Gregory Loucougaray

ENVIRONNEMENT / Ces espaces jouent un rôle majeur dans la biodiversité. Sur les Hautes-Alpes, Kevin Bonnabel, installé à Vars, représentera le territoire à Paris

 

- Hautes-Alpes -

 

Il fait partie des 32 agriculteurs en lice pour la finale du concours des pratiques agro-écologiques au Concours Général Agricole. Kevin Bonnabel, installé à Vars, est le lauréat du concours co-organisé par le territoire du Parc naturel régional du Queyras et la Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes. L’idée est de valoriser le travail des éleveurs au service « de l’agriculture locale, de la biodiversité et des paysages ». Cet agriculteur est donc désormais en lice pour le prix national Prairies et Parcours dans la catégorie Fauche Prioritaire montagne et haute-montagne dont la finale aura lieu en mai à Paris lors de la Semaine de l’Agriculture Française.

Et contrairement aux idées reçues, les prairies de fauche sont rares malgré le rôle qu’elles jouent pour la biodiversité rappelle Xavier Blettery, chargé de mission agriculture au Parc naturel régional du Queyras.

 

« Ce sont des zones stratégiques pour l’agriculture, pour la biodiversité et du point de vue paysager », X. Blettery

Notez que sur la prairie de Kevin Bonnabel, 50 espèces de plantes différentes ont été répertoriées par le Parc. Une diversité qui joue également sur la biodiversité faunistique.

 

A. Vallauri