Hautes-Alpes : La Nuit de la Chouette pour sensibiliser à la biodiversité nocturne

Hautes-Alpes : La Nuit de la Chouette pour sensibiliser à la biodiversité nocturne

ENVIRONNEMENT / Conférences, quizz, ou encore activités de bricolage : couvre-feu oblige, cette année, les animations vont se dérouler un peu différemment

 

- Hautes-Alpes -

 

Hiboux, chouettes ou encore chauve-souris ; pour sensibiliser à la biodiversité nocturne, la LPO et ses partenaires organisent cette année la 14ème édition de la Nuit de la Chouette. Le temps fort aura lieu le 6 mars au niveau national. Mais sur les Hautes-Alpes, cette édition a été déclinée sur plusieurs jours, dès ce lundi. Les thématiques de la pollution lumineuse seront aussi abordées à travers des animations. « Les chauves-souris sont quasiment toutes à fort enjeux de conservation. La plupart des espèces sont très spécifiques et peuvent être menacées. De même que les chouettes et les hiboux ont du mal à trouver des cavités, ou à s’alimenter pour ceux qui sont insectivores parce qu’il y a de moins en moins d’insectes » rappelle Vanessa Fine, conservatrice de la Réserve naturelle régionale des Partias, et salariée à la LPO 05.

 

« L’idée c’est qu’on peut agir. Pour avoir les bons gestes, il faut connaitre », V. Fine

 

Couvre-feu oblige, cette année, les animations vont se dérouler un peu différemment comme l’explique Vanessa Fine, « La Nuit de la Chouette, la date annoncée est le 6 mars. C’est le temps fort. La LPO France organise un webinaire durant cette soirée. Au-delà, de cette date, on aura des animations qui se font sur tout le mois de mars en Région Provence Alpes Côte d’Azur. Nous avons l’événement « un chouette couvre-feu » lancé dès le 1er mars. Les personnes peuvent s’inscrire pour qu’on leur transmette des documents partagés pour qu’ils puissent mener des activités comme des quizz, des bricolages nature… »

Pour vous inscrire, vous devez envoyer un mail à hautes-alpes@lpo.fr. Notez qu’une soirée de restitution intitulée « Le Thé qu’Hibou » sera organisée sous forme de webinaire le 19 mars de 18h30 à 20h.

 

A. Vallauri