Hautes-Alpes : accélération de la lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique

Hautes-Alpes : accélération de la lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique

SOCIAL / En 2020, près de 60 situations d’habitat dégradé ont été examinées, soit une augmentation de 22% en un an

 

- Hautes-Alpes -

 

Depuis 2014, de nombreux acteurs sont réunis au sein du Pôle départemental de lutte contre l’habitat indigne et la précarité (PDLHI-PE) sous la présidence de la préfète des Hautes-Alpes et le Président du Conseil départemental. Une action essentielle et collective qui vise à être accentuée pour traiter efficacement les situations de mal-logement. 

 

300 logements rénovés chaque année

« Dès cette année, nous souhaitons aller encore plus vite pour rénover les logements dégradés qui n’offrent plus le confort et la sécurité nécessaire, notamment pour les foyers les plus modestes », affirme Martine Clavel, préfète des Hautes-Alpes. Une volonté d’appuyer sur l’accélérateur qui se traduit par les chiffres. En 2020, près de 60 situations d’habitat dégradé ont été examinées, soit une augmentation de 22% en un an. 283 dossiers ont également été accordés dans le cadre du programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH), contre 235 en 2019. Cette initiative permet aux propriétaires de bénéficier de la subvention « MaPrimeRénov’ » pour une amélioration énergétique de son logement. Finalement, 11 arrêtés ont été pris par la préfecture et les maires pour engager des procédures coercitives en cas de danger imminent pour les occupants. On en décomptait 17 l’année d’avant.

 

Le Département au coeur de cette lutte 

Outre l’État, le Département est l’autre acteur majeur de cette lutte contre le mal-logement. En effet, par le biais d’Opérations Programmées pour l’Amélioration de l’Habitat (OPAH), le Conseil départemental des Hautes-Alpes s’engage à l’instar de celui du Grand Buëch entre 2015 et 2018 qui a permis d’améliorer 120 logements en 4 ans. De plus, en tant que maitre d’ouvrage du Programme d’intérêt général (PIG) de cette action contre l’insalubrité, le Département avait l’objectif de traiter 150 logements en précarité énergétique et 95 en habitat indigne entre 2014 et 2017. Un second PIG devrait même être lancé prochainement car « la rénovation du parc immobilier haut-alpin est un enjeu d’avenir » pour son président Jean-Marie Bernard.

Depuis janvier 2021, l’État, le Département et les opérateurs concernés par la rénovation des logements (CAF, ADIL, MSA, SOLIHA 05, Espace Info Énergie 05…) sont réunis dans une Maison de l’Habitat à Gap pour faciliter l’accès aux informations utiles. Des permanences sont également éparpillées sur le reste du département.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios