Hautes-Alpes : une première pour désengorger les urgences et répondre aux petites urgences

Hautes-Alpes : une première pour désengorger les urgences et répondre aux petites urgences

SANTÉ / Dans le Champsaur-Valgaudemar, les victimes d'accidents domestiques ou de la voie publique, qui ne nécessitent pas une hospitalisation, seront déposées dans les cabinets médicaux par les pompiers. Une première dans le département et dans la Région Provence Alpes Côte d’Azur

 

- Hautes-Alpes -

 

Réunis ce lundi matin à Saint Jean Saint Nicolas pour parapher ce partenariat, le SDIS 05, le SAMU et la CPTS Champsaur-Valgaudemar veulent montrer par ce dispositif que le rouge et le blanc peuvent faire du rose. Imaginée il y a deux ans, cette convention tripartite possède un objectif simple : donner la priorité au patient en lui permettant une prise en charge de proximité. Grâce à ce dispositif, le SAMU 05 pourra jouer pleinement son rôle de régulateur auprès des pompiers pour les victimes d’accident domestique ou de la voie publique et par la même occasion, éviter une hospitalisation inutile. « Jusqu’à présent, certaines pathologies nécessitant moins de soins d’urgence devaient être adressées malgré tout aux urgences de l’hôpital de Gap. La finalité est désormais d’adresser une entorse de la cheville par exemple dans un cabinet de premier secours qui pourra lui apporter les soins appropriés », précise le Docteur Pierre Visintini, directeur du SAMU 05.

 

Un système gagnant pour tous

En plus d’apporter un meilleur service à la population, cette initiative se révèle également bénéfique pour tous les composants de ce système qui se veut être gagnant pour tous. « Tout le monde y gagne ! Cela évite un déplacement jusqu’à Gap avec le stress que ça peut générer pour la victime. Ça évite une embolisation des urgences. Puis pour nous, ça permet de limiter la durée des interventions et l’indisponibilité de nos équipes de volontaires pour leurs employeurs », explique Colonel Patrick Moreau, directeur départemental du SDIS 05.

 

Une CPTS Champsaur-Valgaudemar précurseuse

Ce protocole de dépose et de prise en charge des victimes au sein des cabinets se repose avant tout sur l’engagement fort de la toute jeune Communauté Professionnelle Territoriale de Santé Champsaur-Valgaudemar créée en décembre dernier. Avec trois maisons de santé et deux cabinets de montagne pour 19 médecins généralistes, ce rassemblement des acteurs de santé du territoire possède désormais un cadre clair autour d’une pratique qui était déjà existante dans le passé. 

 

« On sait désormais comment ça va fonctionner d’un point de vue juridique et administratif », Emmanuel Filz, président de la CPTS Champsaur-Valgaudemar

 

Une nouvelle fois précurseuse, la CPTS Champsaur-Valgaudemar a signé le 7 décembre 2020 un premier contrat au niveau régional avec l’ARS PACA et la CPAM. Un contrat qui vise à impulser une dynamique de concertation autour de projets sanitaires comme le développement de la télémédecine ou la pérennisation de certaines actions de prévention. Fierq de cette convention, le SDIS 05, le SAMU 05 et la CPTS Champsaur Valgaudemar espèrent que cet accord fera levier pour développer cette pratique sur tout le département.

 

Le reportage de Christophe Lourenço :

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios