Hautes Alpes : le Conseil d’État retoque la mesure du gouvernement sur les lieux de cultes

Hautes Alpes : le Conseil d’État retoque la mesure du gouvernement sur les lieux de cultes

SOCIÉTÉ / Une décision que salue Monseigneur Xavier Malle, évêque du diocèse de Gap et d’Embrun

 

- Hautes Alpes -

 

30 personnes. C’est le nombre maximum de fidèles autorisé par le gouvernement dans les lieux de cultes depuis ce dimanche. Une décision qui a été grandement critiquée et notamment par la Conférence des Evêques de France qui avait ainsi déposé un référé auprès du Conseil d’État.  Qualifiant cette mesure de « disproportionnée », le Conseil d’État a donné trois jours au Premier ministre pour revoir ce décret concernant les cérémonies religieuses. Ravi par cette nouvelle, Monseigneur Xavier Malle, évêque du diocèse de Gap et d’Embrun attend donc de la réactivité de la part de l’État qui avait bafoué, selon lui, le droit de pratiquer sa religion. Notez que Jean Castex doit s’entretenir ce dimanche soir avec les représentants religieux afin de trouver un compromis.

 

LR