Hautes Alpes : évacuation d’un télésiège, la station de Pelvoux-Vallouise se prépare à la saison d’hiver

Hautes Alpes : évacuation d’un télésiège, la station de Pelvoux-Vallouise se prépare à la saison d’hiver

SÉCURITÉ / Une saison d’hiver toujours en suspens mais ce petit domaine skiable haut-alpin met tout en place pour être prêt à accueillir les clients le 19 décembre prochain

 

- Hautes Alpes -

 

Une saison d’hiver toujours en suspens à cause des restrictions sanitaires mais Pelvoux-Vallouise met tout en place pour être prête à accueillir les clients le 19 décembre prochain. Pour pallier à toutes les éventualités, un exercice d’évacuation du télésiège Préron en collaboration avec le PGHM de Briançon a été organisé vendredi dernier. 

 

Une matinée en hélicoptére à Pelvoux-Vallouise

Ce que vous redoutiez le plus vient de se produire. Le télésiège vient de tomber en panne et vous avez les jambes dans le vide sans savoir dans combien de temps vous allez être secouru. C’est pour cette situation précise que le personnel de la station de Pelvoux Vallouise et le PGHM s’entrainent ensemble pour retravailler les connaissances de chacun.

 

 

Dans ce premier cas de figure simulé vendredi matin, l’exercice consiste à accrocher la personne à évacuer au treuil pour la remonter vers l’hélicoptère qui déposera la victime sur une zone d’atterrissage en campagne. Tout au long du sauvetage, la sécurité du client est la priorité aussi bien sur l’aspect physique que psychologique avec une spécificité pour les personnes en situation d’handicap. « Pour cet exercice, ceux qui font office de plastrons sont des moniteurs de ski donc c’est un milieu qu’ils connaissent. Quand on est avec des victimes, il faudra leur parler, les rassurer et leur expliquer comment on va faire car en fonction des personnes, ça peut se compliquer. Sinon depuis quelques années, on voit également beaucoup d’handiskieurs qui utilisent les remontées mécaniques et il y a des techniques particulières pour ces gens-là. Pour rappel, lors d’une évacuation, les personnes handicapées seront les personnes prioritaires à évacuer à l’instar des enfants », nous explique l’adjudant Alexandre Auchecorne du PGHM de Briançon.

 

 

Même si les consignes sont les mêmes que pour le Titanic, cet exercice s’est parfaitement déroulé avec douze faux clients évacués en 50 minutes. L’après-midi, on change les rôles et c’est le personnel de la station qui doit rejoindre la personne à évacuer en réalisant une évacuation verticale. « Les secouristes se déplacent à l’aide d’une roulette sur le câble pour accéder jusqu’au client. Ensuite, on le sécurise à l’aide d’un boudoir. On l’accroche à un système de descendeur et on le redescend jusqu’au sol pour qu’il soit évacué du télésiège », décrit Antoine Mathieu, directeur du domaine skiable de Pelvoux Vallouise.

 

 

Vous voilà désormais sauvé et sur la terre ferme après ce sauvetage spectaculaire et vertigineux mais assez rare. En effet, il faut revenir en 2011 pour un tel incident à Pelvoux Vallouise. 75 personnes avaient été évacuées en 2h30. Ceci étant dit, pour rappel, le PGHM de Briançon doit intervenir en moyenne une fois par hiver pour une panne de télésiège. C’était à Serre Chevalier l’année dernière et à Puy Saint Vincent l’année d’avant.

 

Le reportage de Christophe Lourenço :

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios