Hautes-Alpes : des renforts pour contrôler la frontière face à la menace terroriste

Hautes-Alpes : des renforts pour contrôler la frontière face à la menace terroriste

SÉCURITÉ / La France est au niveau Urgence Attentat, le niveau maximal du plan Vigipirate

 

- Hautes-Alpes -

 

Les contrôles aux frontières renforcés face à la menace terroriste. Sur le département des Hautes-Alpes, des renforts sont arrivés ce lundi. 30 militaires des forces Sentinelle, 10 policiers de la PAF, Police aux frontières en plus des 56 habituels et 18 réservistes de la Gendarmerie Nationale. Au total, ils seront une soixantaine pour multiplier les contrôles entre la France et l’Italie. 4.800 personnes seront mobilisées sur tout le territoire national. Car la France est au niveau Urgence Attentat, le niveau maximal du plan Vigipirate. Et les contrôles seront effectués de manière coordonnée souligne Martine Clavel, préfète des Hautes-Alpes :

 

« La PAF a traité 66 affaires de passeurs depuis le début de l’année. Un chiffre trois fois supérieur au nombre de 2019 », M. Clavel

 

La préfète rappelle qu’aujourd’hui les réseaux d’êtres humains, les trafics d’armes ou encore de stupéfiants, sont « intimement liés » et alimentent les réseaux terroristes. Sur les Hautes-Alpes, les services de l’État constatent une augmentation du nombre de passages à la frontière depuis la fin du premier confinement.

 

A. Vallauri