Hautes Alpes : « J’aborde ce Vendée Globe comme un bizut »

Hautes Alpes : « J’aborde ce Vendée Globe comme un bizut »
© Jean Louis Carli

SPORTS / Le skipper haut-alpin Damien Seguin a découvert pour la première fois ce dimanche le Vendée Globe

 

- Hautes Alpes -

 

« J’aborde ce Vendée Globe comme un bizut ». Cette neuvième édition de la plus grande course de voile au monde est sans conteste celle des premières pour Damien Seguin. En effet, malgré sa grosse expérience, le Haut-Alpin va découvrir ce dimanche une toute autre épreuve avec ce tour du monde sans escale et sans assistance. Un débutant certes mais pas que car « j’y vais aussi avec la casquette d’un skipper handisport qui va se frotter aux valides ». Le Briançonnais devient ainsi le premier navigateur handisport à participer à cette course hors norme avec la volonté d’être porteur d’un message positif. « C’est une belle histoire que j’ai envie d'écrire sur tous les océans et j’espère que mon histoire puisse avoir un retentissement particulier pour apporter une image positive à mon sport ». Pour conclure sur le thème des premières, Damien Seguin reste lucide et ne vise pas cette place à l’arrivée finale aux Sables d’Olonne. « Entre 80 et 85 jours de mer, c’est mon objectif et on verra bien où ça me situe au classement ». L'entretien à retrouver en intégralité ici.

 

C.Lourenço