Hautes Alpes : Covid-19, la situation épidémique ne cesse de s’aggraver

Hautes Alpes : Covid-19, la situation épidémique ne cesse de s’aggraver

SANTÉ / Avec un taux de positivité de 29% et un taux d’incidence de 618 sur 100.000 habitants, les Hautes Alpes sont le deuxième département le plus touché par l’épidémie au niveau régional derrière le Vaucluse

 

- Hautes Alpes -

 

« La situation épidémique dans les Hautes Alpes ne cesse de s’aggraver ». C’est le message transmis ce mercredi matin par la préfète Martine Clavel à l’occasion d’un point presse pour évoquer la crise sanitaire qui touche actuellement le département. Un chiffre illustre parfaitement la dangerosité de cette seconde vague : 26. C’est le nombre de décès du Covid-19 lors de ces deux dernières semaines sur le territoire. Ce même nombre avait été atteint sur toute la période du début du confinement de mars dernier jusqu’à mi-octobre.

 

L'accélération épidémique ne fait plus aucun doute

Face à ces chiffres, les Hautes Alpes sont le deuxième département le plus touché par l’épidémie au niveau régional derrière le Vaucluse. 

 

« Le 05 caracole en tête des départements PACA avec un taux de positivité de 29% et un taux d’incidence de 618 sur 100.000 habitants », G. Baghioni, déléguée territoriale de l’ARS PACA

 

Ce confinement vise donc à faire baisser ces chiffres alarmants pour éviter la saturation du service hospitalier haut-alpin. En espérant des signes d’amélioration sur cette courbe du nombre de cas Covid qui est exponentielle, des dispositifs sont en cours de déploiement et celui des tests antigéniques. Pour rappel, les tests antigéniques sont effectués à l’instar des tests PCR par voie nasale mais les résultats sont cette fois-ci connus 10 à 15 minutes après le prélèvement réalisé par un professionnel de santé. « Au niveau des professions libérales que sont les médecins, les infirmières et les pharmaciens, chaque professionnel de santé a des consignes de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour commencer à déployer des dépistages à partir de tests antigéniques. Depuis plusieurs jours sont également déployés des opérations de dépistage pour les personnels soignants de manière à pouvoir identifier ceux qui sont positifs et pouvoir les mettre à l’isolement plus rapidement, » atteste Guylaine Baghioni. Notez que l’ARS fait un vrai appel à l’aide à tous les professionnels de santé qui ont du temps à mettre à disposition. Une plateforme qui s’appelle « Renfort Covid RH » est à retrouver sur le site de la préfecture des Hautes Alpes.

Le reportage de Christophe Lourenço :

 

C. Lourenço