Hautes-Alpes : UPE 05, la priorité a été portée sur « l’aspect sanitaire et non sur la protection de l’économie »

Hautes-Alpes : UPE 05, la priorité a été portée sur « l’aspect sanitaire et non sur la protection de l’économie »

ÉCONOMIE / Michel Garcin son président, demande que le dialogue soit engagé avec les pouvoirs publics pour la réouverture totale des commerces et des restaurants.

 

- Hautes-Alpes -

 

Pour l’UPE 05, la priorité a été portée sur « l’aspect sanitaire et non sur la protection de l’économie » avec le reconfinement. Pour Michel Garcin, son président, un « lourd tribu » a déjà été payé au printemps dernier, « même si ce confinement semble un peu différent de celui de mars dernier, nous sommes légitimement inquiets car rien ne peut nous laisser penser que nous entrepreneurs, allons pouvoir survivre avec ce nouveau coup d’arrêt brutal. » Il demande que le dialogue soit engagé avec les pouvoirs publics pour la réouverture totale des commerces et des restaurants. « Nous vivons actuellement un sentiment d'injustice important chez les entrepreneurs qui considèrent que leur entreprise et leurs salariés sont pénalisés alors même que l'essentiel des contaminations se fait dans la sphère privée » écrit-il.

 

A. Vallauri