Hautes-Alpes : J.-M. Arnaud vote contre la réintroduction des néonicotinoïdes

Hautes-Alpes : J.-M. Arnaud vote contre la réintroduction des néonicotinoïdes

POLITIQUE / Le sénateur haut-alpin estime que le lobby des betteraviers est plus important que celui des apiculteurs alpins

 

- Hautes-Alpes - 

 

Il a voté contre l’autorisation d’utilisation des néonicotinoïdes dans les productions de betteraves. Jean-Michel Arnaud, le sénateur des Hautes-Alpes, n’a pas suivi le courant majoritaire au sein de la Haute Assemblée. Le Sénat, à majorité de droite, a donné son aval, dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 octobre, au projet de loi controversé permettant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles pour sauver la filière betteravière. Les élus de droite et du centre ont majoritairement voté en faveur de cette loi qui enterre celles votées en 2016 (loi biodiversité) et 2018 (loi agriculture et alimentation issue des EGA) instaurant pourtant l’interdiction des néonicotinoïdes ainsi que toutes les substances ayant le même mode d’action. « Nous sommes un département où la biodiversité est particulièrement importante, le lobby des betteraviers est bien plus important que celui des apiculteurs », regrette le parlementaire. Il demande une accélération de la recherche pour trouver des solutions alternatives.

 

 

C. Cava Michard