Hautes Alpes : une enquête pour « meurtre » ouverte après la découverte du corps de l’ancienne commandante des Renseignements territoriaux

Hautes Alpes : une enquête pour « meurtre » ouverte après la découverte du corps de l’ancienne commandante des Renseignements territoriaux

JUSTICE / Une autopsie sera réalisée dans les prochains jours à Grenoble

 

- Hautes Alpes -

 

Ayant pris sa retraite en juillet 2020, Martine Bertrand a été retrouvée morte ce mardi en fin d’après-midi à son domicile de Montgardin, non loin de Chorges. Une information de nos confrères du Dauphiné Libéré. Alors que son fils mineur était en garde à vue ce lundi pour trafic de stupéfiants, les forces de l’ordre n’ont pas réussi à la joindre. Dès lors, le procureur de la République de Gap Florent Crouhy avait ouvert une enquête pour « disparition inquiétante ». C'est finalement plus tard dans cette journée de mardi que son corps a été retrouvé à son domicile, la tête recouverte d'un sac en plastique ainsi qu’une laisse de chien et un câble électrique autour de son cou ne laissant guère de doute quant à l’intervention d’un tiers.  C’est dans ces circonstances que le parquet a requalifié l’enquête en homicide volontaire qui a été confiée à la Section de recherches de la gendarmerie de Marseille, la brigade de recherches de Gap et la communauté de brigades de Chorges. Un médecin légiste de Grenoble est très vite attendu sur la scène du crime avec une autopsie qui sera réalisée dans les deux-trois prochains jours dans la cité iséroise.

 

C.Lourenço