Hautes-Alpes : réautorisation des néonicotinoïdes, P. Boyer pointée du doigt

Hautes-Alpes : réautorisation des néonicotinoïdes, P. Boyer pointée du doigt

ENVIRONNEMENT / Plusieurs associations regrettent le choix de la députée de soutenir ce projet, « en y apportant son vote »

 

- Hautes-Alpes -

 

Réautorisation des néonicotinoïdes, Pascale Boyer pointée du doigt par plusieurs associations des Hautes-Alpes. Un courrier a été envoyé à la députée du département, co-signé par la SAPN, le mouvement des coquelicots, t'es rien sans la terre, Solidaires 05 et la Confédération paysanne 05.  Elles regrettent le choix de la députée haut-alpine de soutenir ce projet, « en y apportant son vote ». L’Assemblée Nationale a en effet voté le projet de loi pour autoriser de nouveau les néonicotinoides la semaine dernière. L’interdiction avait pourtant été votée en 2016 face à ces insecticides réputés néfastes pour les abeilles. Mais selon le Gouvernement, il s’agit de préserver les producteurs de betteraves. Une filière qui emploie 46.000 personnes dont 25.000 agriculteurs. Pour les associations, cette « dérogation est un véritable recul environnemental ». Pour elles, « le Gouvernement et la majorité dont vous faites partie n’ont rien retenu des crises sociales passées et de la crise sanitaire actuelle ». Notez que dans les Alpes du Sud, Christophe Castaner, député LREM a également voté pour, alors que Delphine Bagarry et Claire Bouchet ont voté contre.

 

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios