Hautes Alpes : le Département et l’État main dans la main contre la pauvreté

Hautes Alpes : le Département et l’État main dans la main contre la pauvreté

SOCIAL / Un investissement à part égale de près de 600.000 euros pour enrayer les mécanismes de la pauvreté car « quand on nait pauvre, on a des risques de le rester toute sa vie »

 

- Hautes Alpes -

 

Dans le cadre de la Stratégie nationale contre la pauvreté annoncée en septembre 2018 par le Président de la République, une convention a été signée ce mardi par la préfète des Hautes Alpes, Martine Clavel et le président du Conseil départemental, Jean-Marie Bernard qui est à la tête de l’administration compétente dans l’action sociale. Un investissement à part égale de près de 600.000 euros pour enrayer les mécanismes de la pauvreté car « quand on nait pauvre, on a des risques de le rester toute sa vie ». Cette phrase de la préfète des Hautes Alpes illustre bien la situation que cette convention veut mettre à mal en intervenant donc très tôt. 

 

« On a peu de pauvres dans les Hautes Alpes mais ils sont très pauvres », M.Clavel

Notez que la crise sanitaire a fait également des ravages avec une augmentation de 10% des bénéficiaires du RSA sur le territoire avec 2.861 personnes concernées au deuxième trimestre 2019 contre 3.209 l’année suivante. Ceci étant dit, les Hautes Alpes présente un taux de pauvreté de 14,2 %, le plus bas des départements de la région PACA (16,9 %) et en deçà de la moyenne nationale (14.9 %).

 

C.Lourenço