Agriculture : Les inquiétudes de Patricia Morhet-Richaud pour les surfaces pastorales

Agriculture : Les inquiétudes de Patricia Morhet-Richaud pour les surfaces pastorales

Lors de la séance des questions orales au gouvernement de ce 26 mai au Sénat, la sénatrice des Hautes-Alpes, présidente du groupe pastoralisme, a interrogé le gouvernement sur l’admissibilité des surfaces pastorales peu productives aux aides Politique Agricole Commune (PAC).

En effet, malgré des améliorations apportées par le règlement "Omnibus" (ndl : règlement 2018/1046 du Parlement européen et du Conseil du 18 juillet 2018 relatif aux règles financières applicables au budget général de l'Union), il convient de faciliter les déclarations des exploitants et de mieux prendre en compte certains critères, faute de voir disparaître l'élevage extensif dans les Alpes du sud.

Si la pandémie de COVID-19 a suspendu les négociations, le gouvernement s'est engagé à reprendre les négociations avec tous les acteurs.

Une annonce loin de satisfaire Patricia MORHET-RICHAUD qui s'est déclarée très inquiète par la baisse annoncée du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER ) dont la répartition envisagée par l'Etat serait une véritable catastrophe particulièrement en région Sud PACA, où les investissements indispensables au pastoralisme ne seraient plus financés.

 

TM