Confinement : Sur les routes, moins de circulation, plus d’accidents.

Confinement : Sur les routes, moins de circulation, plus d’accidents.

Depuis le 17 mars, les possibilités de déplacements sont limitées au strict nécessaire. De fait, la densité de la circulation routière a fortement diminué, pour autant, les chiffres de l’accidentologie et des infractions démontrent l’importance de rappeler les règles du Code de la Route.

Les forces de l’ordre, police et gendarmerie, sont mobilisées chaque jour depuis le 17 mars pour assurer le respect du confinement. Plus de 27 000 contrôles ont ainsi été menés sur le département et se poursuivront jusqu’au 11 mai, « car la règle reste le confinement » comme l’a rappelé Martine CLAVEL, préfète des Hautes-Alpes, lors d’un contrôle routier au rond-point des Piles à La Saulce ce vendredi 24 avril.

Bien que le confinement soit dans l’ensemble bien respecté, il apparaît que les flux de circulation se sont intensifiés ces derniers jours. « Nous constatons avec satisfaction une reprise de l’activité économique, notamment dans les travaux publics et donc une augmentation des flux de circulation », a souligné la préfète rappelant que ne peuvent circuler que ceux en possession de l’attestation dérogatoire de déplacements remplie pour, entre autres, travailler, des achats de première nécessité, se soigner, ou aider des personnes vulnérables.

 

Une proportion importante d’accidents et d’infractions

Martine CLAVEL s’est rendue aux-côtés des forces de l’ordre également pour un bilan des chiffres de l’accidentologie et des infractions routières. « Proportionnellement à la circulation, plus faible qu’à la normale, il y a un nombre important d’infractions plus graves », a constaté la préfète des Hautes-Alpes.

« Au mois de mars, on note 4 accidents de la route de plus qu’en 2019 et 15 blessées de plus malgré deux semaines de confinement. C’est inquiétant », regrette la représentante de l’État qui assure que les contrôles routiers resteront nombreux ces prochains jours, à la fois pour vérifier que le confinement est respecté mais aussi pour réprimer les non-respects du Code de la Route.

 

T.Masselis