Hautes-Alpes : « je ne serai pas la liste de trop »

Hautes-Alpes : « je ne serai pas la liste de trop »

POLITIQUE / Georges Obninsky, candidat pour les municipales de Gap avec « Gap naturellement » ?

 

- Hautes-Alpes - 

 

Décidément, l’opposition gapençaise ne parvient pas à un accord. Du haut de sa tour d’ivoire, le maire de Gap Roger Didier n’a donc aucune raison aujourd’hui de déclarer sa candidature, évitant ainsi les balles d’une opposition qui aujourd’hui se lance dans une véritable guerre des tranchées. Après le départ de Marie-José Allemand, à l’époque première fédérale du PS dans les Hautes-Alpes, de la liste de Christophe Pierrel, une alliance s’était mise en place entre elle et Georges Obninsky. Mais fin novembre, ce dernier prend la décision de se retirer du groupe, après avoir appris que Marie-José Allemand présentait sa candidature pour être tête de liste, « ça ne pouvait pas être quelqu’un qui soit aussi représentatif d’un parti national. J’appelais à un rassemblement beaucoup plus large ».

Un retrait qui lui a valu, de la part de Marie-José Allemand, une accusation de sexisme, « il n’était pas prêt à voir une femme tête de liste », déclarait-elle sur Alpes 1. « Cela me fait sourire, car l’un de mes premiers axes était de présenter un binôme homme-femme ».

 

« Ses propos sont diffamatoires, polémiques et consternants », G. Obninsky

 

Selon Georges Obninsky, qui a lancé dans la foulée « Gap naturellement », « il y a eu une tentative d’OPA, une main mise de personnalités proches du Parti Socialiste sur Gap Autrement ». Désormais, c’est un nouveau départ pour lui car d’un groupe de 20 personnes, la moitié est partie dès le rapprochement avec Marie-José Allemand. S’il espère que « Gap naturellement » fasse rassemblement et « trait d’union », Georges Obninsky le promet : « je ne serai pas la liste de trop ». Quant à un rapprochement avec une autre liste, « Gap Autrement » et « Ambitions pour Gap » ne pourront compter sur lui.

 

 

C. Cava Michard