Hautes-Alpes : qui étaient les quatre militaires tombés au Mali ?

Hautes-Alpes : qui étaient les quatre militaires tombés au Mali ?

SÉCURITÉ / Quatre militaires du 4ème régiment de chasseurs de Gap sont décédés lors d’une opération anti-terroriste au Mali

 

- Hautes-Alpes - 

 

Gap et les Hautes-Alpes en deuil après le décès de quatre de ses militaires. Ce sont 13 soldats au total qui sont morts, lundi soir au Mali, dans l’accident en plein vol de deux hélicoptères, un Tigre et un Cougar, alors qu’ils intervenaient pendant une opération de combat contre des djihadistes. Quatre militaires faisaient partie du 4ème RCH. Il s’agit du capitaine Romain Chomel de Jarnieu, 34 ans et des maréchaux des logis Alexandre Protin, 33 ans, Antoine Serre 22 ans et Valentin Duval, 24 ans.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame. Le Bureau enquêtes accidents pour la sécurité de l’aéronautique de l’État a été saisi. Selon les premiers éléments, les faits ont eu lieu peu avant 20h00, heure de Paris, ce lundi. « Selon toute vraisemblance, un abordage entre ces deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l’origine de l’accident. Ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact de groupes armés terroristes », avait indiqué le Ministère des Armées.

 

Qui sont les militaires de Gap tombés au Mali ?

 

Capitaine Romain Chomel de Jarnieu :

  • Né le 27 juin 1985 à la Roche-sur-Yon

  • Célibataire sans enfants

  • Premier engagement dans la réserve le 11 juin 2012 pour servir au 2ème régiment de Hussards

  • Il rejoint le 4ème régiment de chasseurs de Gap le 7 avril 2014, après avoir souscrit un contrat en qualité d’officier sous contrat filière encadrement d’une durée de 10 ans

  • Il est nommé sous-lieutenant le 1er mai 2014 puis promu lieutenant le 1er mai 2015

  • Affecté au 4ème RCH le 1er août 2015 en tant que chef de peloton blindé. C’est durant cette année qu’il effectue sa première mission Sentinelle

  • Du 8 juin au 6 octobre 2016, il est projeté au Tchad dans l’opération Barkhane en tant que chef de peloton de reconnaissance et d’intervention au sein du groupement tactique désert Edelweiss

  • Du 28 mai au 5 octobre 2017, il retrouve Barkhane au Mali cette fois, et reçoit une citation sans croix avec étoile de bronze comportant l’attribution de la médaille d’or de la défense nationale pour une mission durant laquelle il appuie son commandant d’unité malgré une menace avérée

  • Il est promu au grade de capitaine le 1er mai 2019 et repart au Mali en septembre dernier en tant que chef d’équipe commando

 

Maréchal des logis Valentin Duval :

  • Né le 8 février 1995 à Rouen

  • Célibataire sans enfants

  • Le 6 mai 2014, il souscrit un contrat d’engagement en qualité d’engagé volontaire de l’armée de Terre au 4ème Régiment de Chasseurs

  • Promu caporal le 1er décembre 2016, il intègre l’École des sous-officiers de Saint-Maixent et est nommé maréchal des logis le 11 décembre 2017

  • « Son grand professionnalisme, sa motivation et son amour pour la montagne lui permettent d’intégrer le groupement commando montagne du 4ème RCH »

  • Il a effectué deux missions au Mali de mai à octobre 2016 et de juin à septembre 2017 en tant que technicien graphiste

  • C’est à compter du 26 septembre 2019 qu’il rejoint une nouvelle fois le Mali au sein du groupement tactique désert aérocombat en qualité de chef de cellule radio

 

Maréchal des logis-chef Alexandre Protin :

  • Né le 30 septembre 1986

  • En concubinage sans enfants

  • C’est le 5 novembre 2009 qu’il souscrit un contrat d’engagement en qualité d’engagé volontaire de l’armée de Terre au titre du 4ème Régiment de Chasseurs

  • Il est promu brigadier le 1er décembre 2011 et est employé en tant que tireur anti-char moyenne portée

  • Après avoir intégré l’École des sous-officiers de Saint-Maixent, il est nommé maréchal ds logis le 1er janvier 2014 puis promis maréchal des logis chef le 1er mai dernier

  • Après une mission de courte durée en République de Côte d’Ivoire d’octobre 2011 à avril 2012, puis deux missions au Mali de mai à septembre 2016 et de novembre 2018 à janvier 2019, il est engagé pour la troisième fois au Mali depuis le 26 septembre dernier au sein du groupement tactique désert aérocombat en qualité de tireur Minimi

 

Maréchal des logis Antoine Serre :

  • Né le 19 septembre 1997 à Riom

  • Pacsé, sans enfants

  • Le 1er septembre 2015, il s’engage au titre de l’école militaire de haute montagne à Chamonix

  • C’est le 1er janvier 2016 qu’il est nommé maréchal des logies et choisit le 4ème régiment de chasseurs de Gap. Il y intègre le groupement commando de montagne

  • « Volontaire et réactif », il effectue deux missions au Mali de juin à septembre 2017 en qualité de chef de patrouille MILAN puis de septembre 2018 à janvier 2019 en tant qu’équipier commando

  • Depuis le 26 septembre dernier, il était engagé pour la troisième fois au Mali au sein du groupement tactique désert aérocombat en qualité de secouriste au combat de 2ème niveau

 

C. Cava Michard