Hautes-Alpes : Pas de l’Ours, deux des lacets de la route définitive mis en service

Hautes-Alpes : Pas de l’Ours, deux des lacets de la route définitive mis en service

TRANSPORTS / Le département s’était engagé à apporter plus de confort à la circulation, avant l'hiver. C'est chose faite.

 

- Hautes-Alpes -

 

On circulera mieux désormais dans le Pas de l'Ours dans le Queyras. Deux des lacets définitifs de la route qui desservira Abriès et Ristolas l’année prochaine ont été mis en service et reliés à la route provisoire. 

Un secteur qui, pour rappel, est face à un important glissement de terrain depuis l'an dernier ayant emporté une partie de la départementale 947 et rendue depuis inacessible aux véhicules.

 

Une route provisoire trop pentue

Ainsi, dès l'été 2017, le Département a créé une route provisoire dans le Haut-Guil en direction d'Abriès et de Ristolas, mise en service en mars 2018  afin de prévenir tout problème. Un axe jugé néanmoins trop dangereux l'hiver, car trop pentu. Alors que le chantier de construction de la route définitive a été lancé à la fin de cet été, les entreprises ont donc pu livrer les deux lacets et les relier à la route provisoire. « La pente y est nettement moindre que sur le tracé qui était emprunté jusqu’à présent », explique Marcel Cannat, vice-président en charge des infrastructures routières. Par ailleurs, ce dernier axe a été reprofilé afin de permettre la séparation des flux entre véhicules particuliers et véhicules de chantier. Le contrat est rempli pour l'élu : 

 

Les travaux de la route définitive reprendront au printemps afin de faire avancer ce chantier d’un montant de 25 millions d’euros, cofinancé par le Département, la Région et l’État. Outre l’itinéraire à poursuivre et compléter, il conviendra également de changer les deux ouvrages qui permettent le franchissement du Guil.  
 

 

Q. Perez de Tudela