Hautes-Alpes : transports scolaires, les parents d'élèves reçus par la Région et le Département

Hautes-Alpes : transports scolaires, les parents d'élèves reçus par la Région et le Département

TRANSPORTS / Deux délégation ont été reçues. Elles n'ont pas obtenu la suppression de la hausse des tarifs qui passeront de 15 à 110 euros l'année prochaine.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Ils se sont mobilisés, ce mardi, à l’appel du Collectif des usagers des transports scolaires en milieu rural pour dire « non ». « Non » à la hausse des tarifs qui passeront pour chaque enfant de 15 à 110 euros à la rentrée prochaine, comme en a décidé la région PACA. Certains parents ont décidé de se retrouver devant l’antenne gapençaise du Conseil régional pour remettre les dossiers d’inscriptions puisque c’était, ce mardi théoriquement, le dernier carat pour le faire. Quand d’autres ont décidé d’aller manifester devant le Conseil départemental.

 

"Nous réclamons la gratuité des transports !"

 

Sur le parvis de l’antenne gapençaise de la région, une quarantaine de parents. Venus des quatre coins des Hautes-Alpes, ils ont fait le déplacement pour remettre les inscriptions de leurs enfants aux transports scolaires et bien sûr « ce sont des inscriptions sans chèques, nous réclamons la gratuité des transports. » Accroupie, un crayon dans la main, Laetitia Larroque qui vient du Val d’Oze remplit avec une autre mère de famille des feuilles éparpillées sur le bitûme. « On est en train de récolter les listes avec les noms de chaque enfant, explique-t-elle. Ils étaient inscrits sur les communes de tout le territoire des Hautes-Alpes pour les faire taponner au bureau Saint-Louis, sauf qu’ils nous ont fermé la porte au nez. »

 

Une délégation finalement reçue par la région

Après une demi-heure d’attente, la situation se débloque. Le vice-président de la Région, Roger Didier, accepte de recevoir quelques parents d’élèves. Après deux heures de réunion, l'élu est le premier à sortir. S’il a accepté de donner un délai supplémentaire pour le dépôt des inscriptions, il n’a pas pu s’avancer sur la suppression des 110 euros. « Je n’avais pas mandat pour improviser une réduction ou une suppression, même si cela a été demandé, a indiqué l’élu, avant d’ajouter : les demandes faites à la réunion vont être transmises au président de la région PACA et ce sera à lui de trancher. » Forcément, la déception se lit sur le visage des parents. Laetitia Robert du Collectif des usagers des transports scolaires résume leur avis : « Il y a toujours 110 euros à payer. Mais les parents devront se tourner vers les Communautés de communes ou les mairies pour obtenir une aide. In fine, ce sera aux contribuables de payer. »

 

Un souhait : que le département récupère la gestion des frais de transports scolaires

Et bien sûr, devant le Conseil départemental à Gap, les manifestants ont mal digéré les nouvelles annonces. Mais comme Marianne Bittmar-Salles, les membres de la délégation reçue par le secrétariat du président des Hautes-Alpes ont fait d’autres propositions pour contourner le problème des tarifs.  « On demande à ce que le département récupère la gestion des transports. » Et sur ce sujet, une réunion pourrait avoir lieu entre le président du Département Jean-Marie Bernard et celui de la région, Renaud Muselier.

Le reportage au sein de la manifestation :



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios