Hautes-Alpes : Montgenèvre, cap sur une ouverture anticipée

Hautes-Alpes : Montgenèvre, cap sur une ouverture anticipée

TOURISME / Neigera ou neigera pas ce week-end ? Si la question est dans toute les têtes des stations des Hautes-Alpes, à Montgenèvre on a pris ses dispositions depuis longtemps pour être prêt dès le 1er novembre afin d'effectuer une ouverture anticipée avant l'ouverture en continu prévue le 2 décembre.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Alors que les mélèzes sont encore bien jaunes et que l’ambiance en station est encore bie automnale, sur le front de neige on s’active à déposer les derniers enneigeurs. Quatre hélitreuillages s’effectuent d’une manière précise. Ce sont les derniers enneigeurs d’une famille qui en compte 250 sur le domaine de Montgenèvre. Des enneigeurs qui sont raccordés et testés, prêts à cracher leur neige de culture et enneiger 50 % du domaine skiable en 6 jours.

Mais pour ce faire, il faut du froid  comme l’explique Florian Poiraton devant sa console,il est nivoculteur depuis 10 saisons  à Montgenèvre, « effectivement, on est prêt, on a fait tous les essais le plus tôt possible pour ne pas louper la première période de froid qui va arriver ». Et pour appuyer sur le bouton de déclenchement, il faut des températures négatives, au minimum -2.5 degrés, « il y a un autre paramètre important, c’est le taux d’humidité : plus il est bas, plus il sera possible de produire de la neige. Le vent est aussi un des paramètres, il faut du vent dans le bon sens et pas trop fort qui va permettre de pulvériser et de produire de la neige sur la piste ». Florian Poiraton : 

 

Pourquoi vouloir ouvrir en premier en novembre ?  

Il faut dire que la doyenne des stations a les statistiques pour elle. Les six dernières années, elle a ouvert cinq fois en novembre et c’est en 2003 qu’elle a ouvert le 1er novembre. Des conditions spécifiques dues au lieu d’implantation qui bénéficie de périodes de froid plus intenses et des Retour d’est fréquents amenant des épisodes neigeux importants. L’année dernière, l’ouverture anticipée les week-ends avait eu lieu le 18 novembre. « L’ouverture anticipée, ce n’est pas pour se faire plaisir, c’est tout simplement un objectif économique de manière à améliorer notre résultat, pérenniser l’emploi et poursuivre les investissements à Montgenèvre », précise sereinement Daniel Garcin, directeur général des remontées mécaniques qui ajoute que, cette année, le domaine skiable a été une nouvelle fois renforcé en neige de culture « avec cette notion qu’il faut 6 jours de froid relativement intense pour que l’on enneige la moitié du domaine skiable et c’est bien l’objectif pour les prochains jours ». Daniel Garcin : 

 

 

Avec les conditions prévisionnelles de ce week end qui prévoit un épisode neigeux d’une vingtaine de centimètres et surtout du froid avec des températures comprises entre 4 et -6 degrés la nuit et pas plus de 4 degrés en journée, Montgenèvre pourrait bien prendre le cap d’une nouvelle ouverture anticipée de son domaine… A suivre.