Hautes-Alpes : hausse des contrôles contre l’insécurité routière

Hautes-Alpes : hausse des contrôles contre l’insécurité routière

SÉCURITÉ / Des opérations de contrôles, menées la semaine dernière sur la RN 85 à Gap, ciblaient plus particulièrement les infractions liées à la conduite sous l’emprise de stupéfiants.

 

- Hautes-Alpes -

 

Pour lutter contre l’insécurité routière, les opérations de contrôles se multiplient ces derniers jours dans les Hautes-Alpes. Les services de police et de douanes étaient notamment mobilisés la semaine dernière. Ces opérations de contrôles, menées sur la RN 85 à Gap, ciblaient plus particulièrement les infractions liées à la conduite sous l’emprise de stupéfiants. Au niveau national, pour les deux dernières années, le nombre de morts lié à la consommation de stupéfiants représentaient entre 20 et 25 % des victimes de la route.

 

Tolérance zéro

Quatre douaniers de la brigade de Gap ont ainsi été mobilisés pour ces opérations. Depuis le début de l’année, 70 kg d’herbes de cannabis ont été saisis durant des contrôles de ce type. « On a divers points de contrôle sur ce réseau tourné vers l’Italie. La France est un pays de transit, donc il y a énormément de marchandises qui passent sur le secteur sud de la France », indique sur Alpes 1 Sébastien Bourdin chef d’unité à la brigade des douanes de Gap.

 

 

Lors de ces opérations effectuées sur la RN 85, un homme a été contrôlé sans permis et positif au dépistage à la conduite sous l’emprise de stupéfiants. « Vous avez un appareil, on le passe sur la langue de la personne et si c’est positif, des traits roses s’affichent. Il faut ensuite vérifier à l’hôpital avec une prise de sang », souligne le Commandant Peyrard, directrice départementale adjoint de la sécurité publique à Gap. L’homme devrait être présenté prochainement devant la justice.

 

Le reportage d'Aurore Vallauri :

 

De mauvais chiffres pour l’année 2017

Sur le département des Hautes-Alpes, 11 personnes sont décédées depuis le début de l’année 2017 sur les routes. Des chiffres en augmentation, puisqu’on comptait sept victimes en 2016. « Ces opérations s’inscrivent dans le cadre d’un plan départemental de sécurité routière, il est renforcé périodiquement à certaines dates clefs », explique Emmanuel Effantin, directeur des services de cabinet du préfet.

Notez que des opérations de contrôles de ce type devraient se multiplier dans les semaines qui viennent.