Hautes-Alpes : des militaires du 4ème Régiment de Chasseurs de Gap se vont voler leurs armes sur le parking d'un fast food isérois

Hautes-Alpes : des militaires du 4ème Régiment de Chasseurs de Gap se vont voler leurs armes sur le parking d'un fast food isérois

FAITS DIVERS / Ces trois militaires rentraient de l'opération Sentinelle. Les armes n'ont pas été retrouvées, la piste terroriste est écartée

 

- Hautes-Alpes -

Alors qu’ils rentrent de l’opération Sentinelle à Paris, des militaires du 4ème régiment de chasseurs de Gap se font voler des armes et des munitions dans leur véhicule. Des faits qui se sont produits ce jeudi après-midi vers 13h30 en Isère, sur le parking d’un fast-food à La Verpillière, nécessitant un important dispositif de gendarmerie.

 

Alors qu’ils déjeunent, des malfaiteurs dérobent leurs armes dans le fourgon

Alors que ces trois militaires de Gap étaient sur le chemin du retour, revenant de 2 mois passés dans la capitale suite à l’opération Sentinelle, opération déployée au lendemain des attentats de janvier 2015, deux FAMAS, des fusils d’assaut et des munitions pour pistolet automatique 9mm ont été dérobés à l’intérieur du fourgon. Un dispositif de recherche est engagé autour de plusieurs dizaines de gendarmes et un hélicoptère, finalement le véhicule des malfaiteurs a été retrouvé à Villefontaine. Mais sans les armes volées.

 

« C’est une faute lourde », 4ème Régiment de Chasseurs

Contacté, le 4ème Régiment de Chasseurs précise « qu’il s’agit là d’une faute lourde, on ne laisse pas des armes sans surveillance ». En effet, selon le protocole, un militaire doit toujours porter son arme ou laisser les armes sous la surveillance de l’un d’entre eux.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Vienne, elle a été confiée à la section de recherches de Grenoble. La piste terroriste est exclue.

 



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios