Hautes-Alpes : succès unanime pour l'Alps Epic

Hautes-Alpes : succès unanime pour l'Alps Epic

SPORT / L'événement de VTT, 1ère édition, a suscité un grand intérêt. Une organisation largement félicité par les concurrents.

 

- Hautes-Alpes –

 

Une réussite, la première édition de l'Alps Epic s'est terminée ce vendredi en apothéose, sur la place de la République à Gap. Au terme d'une semaine intense, qui aura vu les participants sillonner une grande partie des Hautes-Alpes à VTT, passant des paysages de haute-montagne de Briançon et du Queyras aux pentes plus douces du lac de Serre-Ponçon et de la vallée du Champsaur, pour finir par basculer dans le pays Gapençais au terme de 330 km sur les traces de la Grande Traversée des Hautes-Alpes à VTT.

 


Suprématie de l'équipe franco-allemande 

En tête depuis le prologue, disputé au pied des forts de Briançon, la paire franco-allemande composée de Rémi Laffont et Steffen Thum (Rose Vaujany) a mis un point d'honneur à clôturer cette semaine en beauté, en empochant une troisième victoire d'étape et le classement final de l'Alps Epic.

Après un départ en douceur en direction de Pont-du-Fossé, les leaders profiteront de la première ascension de la journée en direction de la station de ski de Chaillol, pour rapidement creuser l'écart avec leurs poursuivants. Vainqueurs la veille à Ancelle, Gwenaël Morra et Joseph De Poortere se contenteront cette fois de dérouler jusqu'à Gap, en prenant bien soin de ménager la mécanique pour ne pas connaître de mauvaise surprise qui viendrait mettre en danger leur deuxième place au classement général.

 

Stress, mécanique, bobologie

Malheureusement pour Emmanuel Morel et Robin Vanden Abeele (Fra/Bel), qui ne purent pas compter sur la chance pour ravir la troisième place au classement général, prise par la paire suisse composée de Nicolas Chauveau et Joël Meier. Un duo suisse qui, très intelligemment, avait choisi d'accompagner leurs adversaires le plus longtemps possible sans forcer le rythme. Une stratégie qui s'avéra être la bonne, puisqu'à mi-parcours Emmanuel Morel chuta dans une descente, avant de crever. Du coup, la messe était dite et les Suisses étaient assurés de leur 3ème place au général. Toutefois, à l'arrivée, Joël Meier nous confiait : « Je n'ai jamais roulé les derniers kilomètres avec autant d'appréhension. Je pensais à tout ce que je pouvais réparer sur le vélo. Je pensais plus à ça qu'à faire du vélo ».

Le stress, les vainqueurs du jour n'y ont pas vraiment été confrontés, même si l'entorse cervicale de Rémi Laffont, suite à sa chute à la fin de la 3ème étape, restait bien sûr une source d'inquiétudes. Mais en bikers routiniers des épreuves marathon, les deux champions du team Rose Vaujany ont parfaitement maîtrisé la situation, pour inscrire leur nom au palmarès de cette première édition de l'Alps Epic.

 

 

La grande fête à Gap

Un grand moment fêté dignement au cœur de Gap avec les spectateurs, supporters et membres de l'organisation. Sur la ligne, les vainqueurs ne tarissaient d'ailleurs pas d'éloges vis-à-vis de l'organisation et des parcours. « Quand vous pouvez terminer une semaine comme celle-là par une victoire d'étape et une victoire au classement général, vous ne pouvez pas rêver mieux », se félicitait Steffen Thum. « Cela a vraiment été une semaine pleine de bons moments, avec des paysages magnifiques, des villes-étapes splendides, de beaux hôtels et surtout des parcours merveilleux ». Et Rémi Laffont d’enchaîner : « On s'est régalé du début à la fin. C'est une vraie belle épreuve. Il y avait tout : ravitos, ambiance, parcours, organisation au top et beaucoup de respect et de convivialité entre les pilotes. Une vraie belle épreuve. »

Victorieuse de la catégorie mixte, avec son frère Rémy, devant l'équipe composée de Laetitia Roux et Alex Dimitriou, Fanny Bourdon tirait, elle aussi, un bilan très positif de cette semaine. « Les circuits étaient magnifiques et on a eu du beau temps, donc ce n'est que du bonheur. Au niveau des paysages et des circuits, cela n'a rien à envier à la Cape Epic. Ici, on prend un grand plaisir en tant que vététiste. Cette course mériterait vraiment d'être reconnue internationalement et je le lui souhaite parce qu'elle a tout pour. » Laetitia Roux, ambassadrice de cette Alps Epic revient sur cette semaine fabuleuse : « J'ai pu partager beaucoup d'émotions avec les autres participants. Il y avait un esprit super convivial et une ambiance fabuleuse et puis j'ai adoré les parcours, qui sont quand même magiques, incroyables. Je connais les montagnes et les vallées par cœur, mais finalement, je connaissais peu de sentiers sur l'ensemble de la semaine. Et malgré la difficulté des étapes, j'ai pris beaucoup de plaisir. »

 

 


Tags :
vtt alps-epic