Hautes-Alpes : "Luciano Basile a su faire sans nous, nous n'avons pas su faire sans lui"

Hautes-Alpes : "Luciano Basile a su faire sans nous, nous n'avons pas su faire sans lui"

SPORT / Guillaume Le Bigot, président des Diables Rouges de Briançon, était l'invité d'Au Bout De l'Actu

 

- Hautes-Alpes -

« Je reste conquérant » : Guillaume Le Bigot, président des Diables Rouges de Briançon adopte une attitude de guerre, alors que son club vient de descendre en Division 1.

 

Luciano Basile, « il a su faire sans nous, on n’a pas su faire sans lui »

Depuis deux ans, le club a du mal à se remettre du départ du coach Luciano Basile pour la capitale douce, « ce n’est pas un regret car c’était une question de budget », précise Guillaume Le Bigot. Mais le président avoue qu’il « a su faire sans nous, alors que nous n’avons pas su faire sans lui. Puis le départ d’Eddo Terglav nous a fait mal ».

 

Le budget

La Ville de Briançon a réaffirmé sa confiance au club, en maintenant sa subvention de 350.000 euros, mais avec la baisse redoutée d’autres subventions, comme la départementale ou régionale, la question d’un unique club se posera. A l’image de Morzine et Chamonix qui ont fusionné, Gap et Briançon pourraient être amenés à en faire de même, « j’ai rencontré les dirigeants de Gap. Ce sera dans les deux à trois années à venir une obligation sinon Gap connaîtra les mêmes difficultés que nous ».

 

Un retour en Magnus ?

Briançon pourrait revenir en Ligue Magnus la saison prochaine. En effet, Les clubs de Chamonix et Morzine viennent d'annoncer leur rapprochement pour la prochaine saison. De fait, cela libère une place en élite. Nice s'est vu offrir la possibilité de monter puisque, dans l'ordre de la hiérarchie sportive, les 4 clubs susceptibles de profiter de cette place libre sont 1) Nice (vainqueur de D1), 2) Lyon (1er relégable de Magnus), 3) Briançon (2e relégable de Magnus), 4) Anglet (vice champion de D1). Il est possible, durant l'été, que d'autres équipes élites ne remplissent pas les critères financiers pour rester en Magnus. Ce qui libérerait d'autres places. Mais pour Guillaume Le Bigot, ce n’est pas à l’ordre du jour, « y aller veut dire finir en perte de 400 à 500.000 euros et fermer le club. Il faut faire avec nos moyens ».

 

Le recrutement

Les départs de nombreux joueurs ont été annoncés comme Toby Lafrance, Cédric Di Dio Balsamo et Norbert Abramov, pour ne citer qu'eux. Le recrutement en Division 1 se poursuit, « dont un Canadien au CV élogieux », confirme le Président. Des noms qui seront dévoilés dans quelques semaines, à la fin des contrats des joueurs.

Guillaume Le Bigot, président des Diables Rouges de Briançon, invité d'Au Bout de l'Actu :



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios