Hautes-Alpes : à quoi devra ressembler le projet économique futur de la Haute Romanche ?

Hautes-Alpes : à quoi devra ressembler le projet économique futur de la Haute Romanche ?

ÉCONOMIE / Près d'un an après la fermeture du Tunnel du Chambon, une étude de prospective économique va être menée. Elle doit aboutir à des pistes de réflexion le 3 mai

 

- Hautes-Alpes -

« Il faut voir l’avenir de la Haute Romanche avec un vrai projet novateur » : une étude de prospective économique a été lancée ce mercredi à La Grave. Un an après la fermeture de la RD 1091 suite à un éboulement dans le Tunnel du Chambon, les socioprofessionnels de la vallée subissent une véritable perte sur leur chiffre d’affaires.

 

Des entreprises ont su mieux s’adapter que d’autres

Depuis cette catastrophe routière et économique, plus de 80 dossiers d’entreprises de la vallée ont été instruits au sein du guichet unique mis en place par la CCI des Hautes-Alpes. « L’objectif était de maintenir un niveau financier suffisant pour ne pas couler », explique sur Alpes 1 Éric Gorde, le président de la CCI 05. Certaines entreprises ont réussi à tirer leur épingle du jeu, « parce qu’elles ont su rebondir en élargissant les horaires d’ouverture par exemple. Elles se sont adaptées à la problématique », remarque le responsable. Autant d’idées qui peuvent être la base d’un projet à plus long terme.

 

« Comment établir un projet novateur pour l’avenir ? »

Après le temps de l‘urgence vient donc le temps de la réflexion : « comment peut-on voir un vrai projet novateur pour l’avenir ? ». C’est l’objectif de l’étude prospective qui va débuter dès la semaine prochaine. Des agents de la CCI vont d’abord être dépêchés sur le terrain pour mener des enquêtes individuelles avec des chefs d’entreprise. Puis un cabinet d’études interrogera des offices de tourisme, des mairies ou encore communautés de communes. Le 3 mai prochain, des ateliers à thème se tiendront avec les socioprofessionnels pour exposer les conclusions des enquêtes de terrain et dégager des pistes de réflexion. Cela veut-il dire sortir du secteur touristique ? Pas forcément, « cela veut peut être dire qu’il faut sortir de la clientèle liée au flux routier, et avoir une dimension type produits touristiques autour de la Haute Romanche ».

 

Éric Gorde, président de la CCI 05 :



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios