Hautes-Alpes : un Patou mord un randonneur, le berger est verbalisé

Hautes-Alpes : un Patou mord un randonneur, le berger est verbalisé

AGRICULTURE / Deux Groupements Pastoraux interpellent à ce sujet le préfet

Hautes-Alpes – Les groupements Pastoraux « Alp Agnel » basé dans le Qeuras et « Salens Malrif », ont écrit, le 3 août dernier, une lettre au préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard. Dans ce courrier que s'est procuré la radio Alpes1, les Groupements Pastoraux expliquent qu’un berger a été verbalisé par les gendarmes, « une amende de 150 euros, au motif qu’un chien Patou qui encadrait le troupeau a mordu un randonneur ».

Les deux groupements pastoraux demandent à la préfecture d’intervenir pour que la responsabilité juridique du berger ne soit plus engagée car le « motif de l’amende est que le berger est responsable des chiens de protection du troupeau qu’ils lui appartiennent ou non et qu’il doit en être maître ».

Selon les Groupement Pastoraux, les faits se sont produits le 26 juin dernier à Château-Queyras. « Les gendarmes ont verbalisé d’une part le propriétaire du chien d’une amende de 180 euros, ce qui peut être compréhensible puisqu’il est responsable de son chien et d’autre part le berger qui conduit le troupeau sur l’alpage de l’Alp Agnel d’une amende de 150 euros au motif qu’il doit être maître des chiens », peut-on lire dans la lettre. « Le berger est salarié du Groupement Pastoral, il ne doit pas être tenu pour responsable des chiens Patou », expliquent les signataires.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios