Haute-Provence : l’intelligence artificielle pour détecter les piscines non déclarées

Haute-Provence : l’intelligence artificielle pour détecter les piscines non déclarées

ÉCONOMIE / Le projet de « Foncier Innovant » veut lutter plus efficacement contre les anomalies déclaratives en détectant les constructions ou aménagements non déclarés

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

L’intelligence artificielle pour détecter les piscines non déclarées. Pour lutter contre la fraude, la Direction Générale des Finances Publiques a mis en place le projet de « Foncier Innovant ». Concrètement il vise « à automatiser et à simplifier » l'application de la taxe foncière. Son but : lutter plus efficacement contre les anomalies déclaratives en détectant les constructions ou aménagements non déclarés. Sur la base des images aériennes publiques de l’IGN, Institut national de l’information géographique et forestières, consultables par tous sur son site internet, les algorithmes peuvent ainsi extraire les contours des immeubles bâtis et les piscines.  « Il y a plusieurs causes à l’origine de ce projet » explique Julien Varga, directeur du pôle gestion publique et missive cadastrale dans les Alpes de Haute-Provence, « il s’agit de taxer de façon exhaustive les redevables dans une perspective d’optimisation des bases fiscales des collectivités locales ».

 

« On va pouvoir taxer mieux dans une perspective d’équité fiscale », J. Varga

 

 

Ce projet de 24 millions d’euros a été rentabilisé dès sa première année de mise en œuvre. Il doit désormais être généralisé sur tout le territoire national durant le second semestre de cette année.

 

M. Bonnefoy