Haute-Provence : plus de sécurité pour dynamiser toujours plus Sisteron

Haute-Provence : plus de sécurité pour dynamiser toujours plus Sisteron

SÉCURITÉ / POLITIQUE / Dans le cadre du programme « Petites Villes de Demain », un contrat de sécurité a été signé entre la commune, la Gendarmerie et l'État

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

C’est la concrétisation d’une collaboration de plusieurs années. Alors que la sécurité fait partie des premières préoccupations des citoyens, la Gendarmerie des Alpes de Haute-Provence a souhaité être partenaire du programme « Petites Villes de Demain » pour accompagner toujours plus les élus. Vendredi dernier, un contrat de sécurité a été signé en mairie de Sisteron, en présence du maire Daniel Spagnou, du chef d’escadron Boulvrais, commandant de la gendarmerie de Digne les Bains et de Natalie William, sous-préfète de Forcalquier. Il s’agit du premier contrat à être signé parmi les 11 « Petites Villes de demain » du territoire bas-alpin et l’intérêt est double selon la sous-préfète. « Il s’agit de conforter l’existant, les excellentes relations entre la Gendarmerie et la Police Municipale qui travaillent de façon étroite. Et puis le second avantage, c’est que cette convention va apporter du plus. Elle va notamment permettre à la ville de Sisteron de bénéficier du déport des images de vidéoprotections qui pourront directement aller vers les écrans des gendarmes pour faciliter le travail d’enquête » explique-t-elle.

 

« Lorsqu’on parle de « Petites Villes de Demain », de redynamisation des centres anciens, et des commerces, rien de tout cela n’est possible si nous n’avons pas la sécurité au sein d’une commune », N . William

 

Notez que dans les 10 autres « Petites Villes de demain » du département, un travail similaire a été lancé indique la sous-préfète. Des signatures de ce type devraient se tenir à la rentrée à Riez ou encore à Banon.

 

A. Vallauri