Haute-Provence : Christophe Castaner, le dernier survivant macroniste

Haute-Provence : Christophe Castaner, le dernier survivant macroniste

POLITIQUE / Un duel serré attend le député sortant dimanche prochain face au candidat de la NUPES Léo Walter

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Christophe Castaner doit se sentir seul ce dimanche soir dans les Alpes de Haute-Provence car contrairement à 2017 et à l’engouement suscité par la victoire d’Emmanuel Macron, il est désormais l’unique représentant de la majorité présidentielle au deuxième tour des élections législatives. D’autant plus que le combat s’annonce rude.

Bien qu’en tête avec 30,16% des votes exprimés, le député sortant est talonné par le candidat de la gauche Léo Walter qui glane 29,30% des suffrages soit 292 voix d'écart seulement. Pour l’ancien ministre de l’Intérieur, deux options se présentent devant les électeurs bas-alpins, « ils pourront faire le choix de soutenir un candidat qui porte un projet où tout est rationné, où tout est encadré et qui ne dit rien sur les enjeux de notre territoire. Ou bien ils pourront faire le choix de soutenir le projet que je porte, aux côtés du président de la République, et qui nous rassemble, qui prône une société plus juste, qui défendra le pouvoir d’achat et qui changera concrètement la vie de tous ».

 

Mobiliser pour gagner

Pour le représentant de la NUPES qui a réussi à largement détrôner Christophe Castaner dans son fief de Forcalquier en récoltant près de 200 voix de plus, la victoire est à portée de main. Pour cela, Léo Walter le sait, il faut mobiliser encore plus son électorat.

 

La déçue du soir est Aurélie Abeille, du Rassemblement National, qui pointe à la troisième place de ce scrutin avec 23,30% mais qui représente seulement 11,86% des inscrits. Insuffisant donc pour arracher une triangulaire sur cette deuxième circonscription qui représente parfaitement l'équilbre politique qui s'établit au soir de ce premier tour : Ensemble face à la NUPES.

 

La participation, la grande absente de cette journée

Malheureusement, les soirées électorales se suivent et se ressemblent toujours autant sur un point précis : la participation. Les chiffres sont une nouvelle fois inquiétants au niveau national avec une participation à 48,7%. Près d’un électeur sur deux n’est pas allé voter ce dimanche. Ce n’est pas le cas des Alpes de Haute-Provence mais le renouveau démocratique n’est pas pour autant de mise avec seulement un taux de participation de 52,21% dans la deuxième circonscription.

 

C.Lourenço/A.Vallauri