Haute-Provence : état critique au sein des urgences de Manosque ?

Haute-Provence : état critique au sein des urgences de Manosque ?

SANTÉ / Après de nouvelles nuits de fermeture, une mobilisation d'ampleur est annoncée ce matin devant les portes du service. Le Collectif "Pour une réanimation" dénonce "le bla bla technocratique de la direction"

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Rien ne va plus au sein de l’hôpital de Manosque… les syndicats appellent à se mobiliser. Depuis le début de l’année, faute de médecins, il faut fermer les urgences la nuit. Une 40aine de nuits de fermeture depuis six mois. On a fermé samedi, dimanche et hier soir, on refermera ce vendredi et ce samedi de 18h30 à 6h30. Sauf les femmes enceintes, aucune urgence ne sera acceptée, les patients seront redirigés à Digne les Bains, Sisteron, Pertuis ou Aix en Provence.

 

« La casse de l’hôpital de Manosque est en route », J.-F. Pellarey, collectif "Pour une réanimation à Manosque"

 

C’est assez pour les syndicats, qui annoncent une mobilisation d’ampleur ce mardi matin 10h. Des délégations du collectif pour la défense des urgences de Draguignan et du syndicat CGT du CHU de Nice seront envoyées. Il y aura aussi le collectif « Pour une réanimation à Manosque ».

 

Une réanimation pour redonner du pouls aux urgences et faire rebattre le coeur de l'hôpital

Jean-François Pellarey porte depuis des années le message : il faut ouvrir un service de réanimation au sein de l'hôpital de la Cité Giono, pour la santé des usagers et pour la santé de l'établissement. Il fait un lien direct entre cette demande, qui reste lettre morte, et des urgences à moitié vivantes. Selon lui, rien de plus sûr que la direction de l'hôpital et l'ARS ne poursuivent qu'un but : réduire la voilure pour basculer la patientèle sur les cliniques privées.

 

C. Cava Michard