Haute-Provence : on se chauffe vert à Manosque

Haute-Provence : on se chauffe vert à Manosque

ENVIRONNEMENT / Dans la Cité GIono, on sait de quel bois on se chauffe... Le réseau de chaleur, issu de la biomasse, se développe. Dès septembre, c'est le lycée des Iscles et son gymnase qui bénéficieront d'une chaleur plus propre et plus locale

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

On se chauffe vert à Manosque. D’importants travaux vont s’engager dès ce mercredi pour relier plusieurs bâtiments au réseau de chaleur de la ville. C’est CALOREM qui exploite ce réseau, dans le cadre d’une délégation de service public signé avec Durance Lubéron Verdon Agglomération. Dès septembre prochain, le lycée des Iscles, son gymnase ainsi qu’une future résidence située dans le quartier des Embarrades seront reliés au réseau.

 

Manosque va montrer de quel bois elle se chauffe... vert et plus local

Une chaleur issue de la biomasse, du bois, donc renouvelable et locale. « Avec ce chantier, c’est au total 1,3 km de canalisations souterraines qui seront ajoutées au réseau. Le réseau permet d’éviter chaque année l’émission de 2 500 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions de 2 300 voitures », explique sur Alpes 1 Audrey Constantin, responsable communication du groupe CORIANCE, maison mère de CALOREM. On met aussi en avant le bois qui provient d'un rayon de 100 kilomètres maximum autour de la chaufferie. Le réseau de chaleur de Manosque, de 3 kilomètres, permettra à terme de chauffer l’équivalent de 1.900 logements.

Des perturbations sont attendues dans la Cité Giono pour effectuer ce chantier dès ce mercredi et jusqu’au 1er septembre. La voie de circulation entre la montée du chemin des Embarrades sera temporairement bloquée, sauf le cheminement piéton. L’avenue Régis Ryckebusch et la rue Louis Lazare Zamenhof connaitront aussi des perturbations. Des feux par alternat et des panneaux sont installés.

 

C. Cava Michard