Alpes de Haute-Provence : trop d'impôts pour être attractif ?

Alpes de Haute-Provence : trop d'impôts pour être attractif ?

ÉCONOMIE / C'est le message, en signe d'alarme, que font passer la CCI, l'Agence de Développement et le Medef : trop de fiscalité peut décourager les entreprises à venir s'implanter sur le territoire

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Trop d’impôts tue la vie économique d’un département : une conclusion qui peut sembler simple, pourtant, ils étaient trois à la présenter ce mardi dans les Alpes de Haute-Provence : Jean-Luc Monteil, le Bas-Alpin vice-président du MEDEF, Daniel Margot président de la CCI 04 et Denis Vogade.  "Un chef d'entreprise qui veut s'installer regarde la réserve foncière, l'accès à la fibre, la qualité de la main d'oeuvre et combien ça lui coûte. Si le sac à dos est trop lourd, il ira s'implanter ailleurs", atteste le président de l'Agence de Développement. Il faut donc encore jouer la pédagogie, car, s'il n'y a pas d'étude économétrique poussée sur la différence de fiscalité territoire par territoire dans les Alpes de Haute-Provence, il y a une conclusion : "au plus la fiscalité sera forte, au plus ce sera un frein pour une éventuelle implantation". Retrouvez ici l'entretien dans son intégralité. 

 

C. Cava Michard