Haute-Provence : BTP... la bétonnière peine à redémarrer

Haute-Provence : BTP... la bétonnière peine à redémarrer

ÉCONOMIE / Plusieurs facteurs aggravants, notamment la hausse des matières premières qui ne permet pas aux publics comme aux privés de pouvoir remplir le carnet de commandes

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Le secteur du BTP se prend de plein fouet la hausse des prix des matières premières. Et dans les Alpes de Haute-Provence, c’est l’inquiétude. La fédération a présenté son bilan pour 2021 vendredi. En quelques chiffres, si les voyants étaient au vert l’an dernier par rapport à 2020, la nuance est de mise car l’année référence reste 2019, épargnée par la crise sanitaire.

 

« Nous n’avons pas retrouvé encore un niveau d’avant crise », J. Rey, président fédération BTP 04

 

La commande publique, malgré le Plan de Relance décidé par le gouvernement et qui a permis d’injecter 77 millions d’euros dans le département, reste globalement déficitaire. Le nombre d’appels d’offres publiés a diminué de 21 % par rapport à 2019. L’activité du secteur affiche donc un repli, « il faut comparer les mises en chantier qui sont en baisse de 33 % par rapport à il y a deux ans », avance Julien Rey, président de la fédération du BTP 04. « Nous n’avons pas retrouvé le niveau d’avant crise », poursuit le responsable. L’approvisionnement des matériaux explique le retard ou l’arrêt de certains chantiers.

 

Trois facteurs de fragilité du secteur sont suivis de près : la situation du logement neuf qu’il faudra relancer rapidement, les nouvelles règlementations (RE 2020 et ZAN pour Zéro Artificialisation Nette). Et enfin, la crise des matériaux et de l’énergie. Les prix augmentent et les entreprises comme les clients ne peuvent absorber la hausse.

 

Sur le volet emploi, il augmente de près de 8 % par rapport à 2019 pour atteindre les 3.049 salariés fin 2021. A contrario, l’emploi intérimaire chute de 13 % ce qui confirme l’embauche d’emplois pérennes.

 


En quelques chiffres :

  • Mise en chantier : + 16 % par rapport à 2020, - 33 % par rapport à 2019
  • Permis de construire accordés : + 67 % par rapport à 2020, + 45 % par rapport à 2019
  • Construction des locaux hors logement : + 17 % par rapport à 2020, + 12 % par rapport à 2019
  • Appels d’offres : + 17 % par rapport à 2020, - 21 % par rapport à 2019

 

M. Bonnefoy