Haute-Provence : à la station de Larche, on peut privatiser les pistes

Haute-Provence : à la station de Larche, on peut privatiser les pistes

TOURISME / Ce concept est véritablement lancé cette année. Une possibilité en dehors des vacances scolaires

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Et si vous aviez les pistes d’une station seulement pour vous le temps d’une matinée ou d’une journée ? À Larche, dans la Vallée de l’Ubaye, c’est possible. En dehors des périodes de vacances scolaires, vous pouvez privatiser les pistes pour votre plus grand bonheur.

 

Une station historique qui s’adresse particulièrement aux débutants

La station de Larche est une petite station qui se veut familiale avec ses trois remontées mécaniques. Depuis 2018, elle est gérée par la Régie Ubaye Ski dont Yvan Chevalier est le directeur. Il y a trois ans, l’idée a germé de privatiser ses pistes en dehors des vacances scolaires car « ce site fonctionne uniquement durant les congés. Il n’y a pas sinon une fréquentation suffisante pour le faire tourner. On s’est dit : qu’est-ce qu’on pourrait proposer pour maintenir une activité sur le village, mais qui pourrait aussi avoir un véritable intérêt pour les gens ?»

 

Une journée un peu spéciale avec des pistes rien que pour soi

L’offre s’adresse à des familles ou à des petits groupes, « on a voulu faire une offre abordable qui couvre simplement nos frais. On propose une location de trois heures à 80 euros ou à la journée à 150 euros, pour faire un anniversaire original ou offrir à sa famille un espace privilégié pour découvrir la glisse » souligne Yvan Chevalier. Il y a trois ans, une phase test a été menée. L’année dernière du fait du contexte sanitaire, il n’a pas été possible de mettre en place cette opération. Cette saison, le concept est donc véritablement lancé.

 

« Larche est le plus gros site nordique du Département, on a donc du personnel qualifié. On mutualise les moyens sur l’alpin et le nordique », Y. Chevalier

 

Notez qu’il est nécessaire de réserver auprès des caisses des remontées mécaniques de Larche. Plus d’informations ici.

 

Le reportage d’Aurore Vallauri :

A. Vallauri