Alpes de Haute-Provence : plus d’oxygène dans les finances des pompiers ?

Alpes de Haute-Provence : plus d’oxygène dans les finances des pompiers ?

SÉCURITÉ / Voilà plusieurs années que les pompiers bas-alpins demandent plus d’effectifs et que leur budget est endetté. Jean-Claude Castel, président du SDIS 04, annonce trois axes de travail pour faire respirer les finances des secours

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Pas assez d’effectifs, un budget grevé par l’endettement : le SDIS des Alpes de Haute-Provence a besoin de respirer. Et le Conseil Départemental fraichement élu veut lui donner plus d’oxygène. Un travail en trois axes avancé par le nouveau président du service de secours, Jean-Claude Castel.

 

Les dotations bâtimentaires retirés du budget du SDIS

Les dotations bâtimentaires « créaient cet endettement excessif » estime l’élu. Un travail a donc été entrepris entre Département, Communes et État pour le financer, « le Département met 700.000 euros par an pendant 10 ans, les communes vont faire des efforts notamment avec des terrains mis à disposition gratuitement et la DETR de l’État [Dotation d’Équipements pour les Territoires Ruraux – ndlr] pour construire des casernes », poursuit le président du SDIS.

Trois axes qui permettront de réduire le remboursement d’emprunt et « donc d’embaucher quelques pompiers professionnels supplémentaires ».

 

C. Cava Michard