Alpes de Haute-Provence : la Ronde historique des Alpes recherche ses bénévoles

Alpes de Haute-Provence : la Ronde historique des Alpes recherche ses bénévoles
© Ubaye Rallye Passion

SPORTS / Un rallye historique qui fera vivre à nouveau sur les routes les souvenirs de la Coupe des Alpes, course disparue en 1971. Des belles carrosseries, pas toutes jeunes, vont à nouveau parcourir les cols bas-alpins pour la bonne cause : aider une jeune fille née grande prématurée à acquérir un fauteuil roulant électrique

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Les anciens moteurs vont rugir dans les Alpes de Haute-Provence. Ce sont des passionnés, avec l’essence et les belles carrosseries en passion dans le sang, qui font renaître depuis 2019 dans l’Ubaye et le Haut Verdon l’esprit de la Coupe des Alpes, cette course mythique qui a vu le jour en 1939 avant de tirer le rideau en 1971. Désormais, ce ne sont plus 3.000 kilomètres qui sont à parcourir mais 173 kilomètres dont 87 en route fermée avec les incontournables Col d’Allos, Col des Champs et Col de la Cayolle. Un rallye historique avec 60 équipages inscrits, « le premier doit pouvoir voir le dernier. On fait en sorte que tout le monde mange ensemble. Pas de classement, pas de chronométrage, pas d’incitation à la vitesse mais simplement un regroupement de passionnés pour faire revivre cette grande époque », commente Michel Léautaud, le coordinateur de cette troisième ronde historique des Alpes, organisée par l’association Ubaye Rallye Passion et qui se tiendra les 10 et 11 septembre prochain.

 

Des voitures au grand cœur

Comme pour les deux précédentes éditions, le but est de se faire plaisir mais aussi d’aider. Et pour la Ronde des Alpes de 2021, une partie des frais d’inscription sera reversée à une association caritative, afin de financer le fauteuil électrique d’une jeune Bas-Alpine de 9 ans, née grande prématurée.

 

« Nous recherchons des bénévoles », M. Léautaud

 

On peut dire que depuis 2019, Ubaye Rallye Passion a réussi son pari car elle a suscité des vocations. Et les bénévoles ont eux aussi eu envie de revêtir la tenue de pilote le temps d’un week-end. Conséquences : « on risque de manquer de mains », explique Michel Léautaud.

L’association tient donc un rassemblement ce 1er septembre au parc de la Sapinière à Barcelonnette, à 18h, pour trouver ces petites mains qui permettront de donner un grand coup de pouce à ce bel évènement.

 

C. Cava Michard