Alpes de Haute-Provence : une famille pakistanaise à la rue après avoir été expulsée du CADA

Alpes de Haute-Provence : une famille pakistanaise à la rue après avoir été expulsée du CADA
Photo prétexte

SOCIÉTÉ / Cette famille, arrivée en 2016 sur le territoire pour fuir les discriminations raciales qui sévissaient au Pakistan, a été expulsée du Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile. Mais pour autant, ne peut être expulsée de France en raison d’un recours à l’examen. Aucune solution d’hébergement ne lui est proposée

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

L’incompréhension et la colère de Réseau d’Éducation Sans Frontière dans les Alpes de Haute-Provence. Depuis deux semaines, une famille pakistanaise avec quatre enfants se retrouvent à la rue. Arrivée sur le territoire en 2016 pour fuir les discriminations raciales qui sévissaient au Pakistan, elle était depuis hébergée au sein du CADA, le Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile de Digne les Bains.

 

Expulsable du CADA, mais pas de France, elle se retrouve à la rue

 Mais alors que leur titre de demandeurs d’asile est arrivé à son terme, une demande du statut de réfugiés avait été déposée. Elle a été rejetée. La préfecture des Alpes de Haute-Provence se voit donc contrainte d’appliquer la réglementation, et de décider de l’expulsion du CADA. Sauf que depuis, un recours a été déposé, il sera examiné courant octobre. Pendant cette période, la famille ne peut être expulsée du territoire français, mais aucune solution d’hébergement ne lui est pour autant proposée. Ubuesque, pour Catherine Dufourq, membre de RESF 04.

Une mobilisation aura lieu aujourd’hui au parc Louis-Jouvet à Digne les Bains dès 18h pour décider des suites à donner.

 

C. Cava Michard