Haute-Provence : Nicolas Dupont Aignan en soutien de ses candidats bas-alpins

Haute-Provence : Nicolas Dupont Aignan en soutien de ses candidats bas-alpins

POLITIQUE / Thème important pour notre département rural, la question de l’agriculture a également été évoquée par Nicolas Dupont Aignan et notamment les difficultés des producteurs

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Nicolas Dupont Aignan en soutien de ses candidats bas-alpins. Présent sur les Alpes de Haute-Provence ce lundi matin, le Président de Debout la France est en campagne pour les départementales et les régionales des 20 et 27 juin prochain. Un premier arrêt à Manosque pour démarrer sa visite en compagnie de ses têtes de liste pour les deux scrutins, Laurent Raymondo et Noël Chuisano.

 

« Noël Chuisano nous change des frères siamois de la politique, Monsieur Muselier et Monsieur Mariani », Nicolas Dupont Aignan

 

Avec la grande crainte de l’abstention en filigrane, Nicolas Dupont Aignan « supplie » les Français à aller voter et bien entendu, pour sa liste régionale du Rassemblement de la Droite Républicaine-Debout La France qui représente l’intégrité politique.

 

Une Charte Éthique pour tous les candidats « Debout La France »

Une intégrité politique que le candidat à la présidentielle de 2022 veut transcrire à travers une Charte Éthique. Tous les candidats « Debout La France » pour les prochaines élections doivent s’engager à signer ces douze principes comme « conditionner les indemnités d’élus à la présence dans l’hémicycle à la Région » ou « supprimer la moitié des vice-présidences qui coûtent une fortune »

Thème important pour notre département rural, la question de l’agriculture a également été évoquée par Nicolas Dupont Aignan et notamment les difficultés des producteurs. Il propose par exemple de supprimer les charges sur les travailleurs agricoles pour ne plus être contraint de faire venir de la main d’œuvre étrangère. Cela permettrait ainsi de mieux payer les professionnels du secteur et rendre nos productions agricoles plus compétitives selon lui.

 

C.Lourenço