Alpes de Haute-Provence : une route aux trop nombreuses victimes à Entrevaux

Alpes de Haute-Provence : une route aux trop nombreuses victimes à Entrevaux

FAITS DIVERS / 18 morts en 40 ans, le triste bilan de la RD 4202 entre Entrevaux et Puget-Théniers dans les Alpes-Maritimes

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Une route aux trop nombreuses victimes à Entrevaux. 18 morts en 40 ans pour être précis, tel est le triste bilan de la départementale 4202 sur l’axe Nice-Grenoble et qui relie notamment la commune bas-alpine à Puget-Théniers dans les Alpes-Maritimes. Une statistique terrible que de nombreux habitants d’Entrevaux ne peuvent plus tolérer et expliquent notamment par le manque de sécurité autour des 300 platanes qui longent cet étroit tronçon de route entre les deux communes limitrophes. 

 

Le ras le bol de toute une population

Le 1er avril dernier, une jeune maman de 34 ans et sa fille de 4 ans perdent la vie dans un accident de la circulation sur la RD 4202 à la sortie de la commune. Un drame de trop pour de nombreux seniors d’Entrevaux qui ont décidé de se mobiliser. Afin de sensibiliser les jeunes sur la route et surtout faire réagir les pouvoirs publics, ils ont posé des cercueils noirs sur les arbres meurtriers en mentionnant l’âge de la victime et la date de l’accident. Une action extrêmement visuelle et impactante qui accompagne deux pétitions lancées sur le site Change.org pour enfin sécuriser cette ancienne « nationale 202 » qui a déjà endeuillé tant de personnes. C’est notamment le cas de cette famille en 1984 qui est le point de départ de cette série morbide et un souvenir ancré dans la mémoire de Richard Champoussin, cet ancien conseiller municipal engagé dans cette initiative citoyenne. « C’était un accident atroce parce que dans l’une des deux voitures en feu, il y avait les grands-parents avec un gamin et les parents qui suivaient ont tout vu… Déjà à l’époque, on avait alerté les services concernés. On avait des promesses mais depuis rien n’a été fait », rappelle cet ancien sapeur-pompier de 70 ans.

 

« Couper tous les platanes ou mettre des glissières de sécurité, ça sera peut-être un mix des deux », René Massette

 

En charge de la gestion de cette route, le Département est clairement pointé du doigt par la population d’Entrevaux pour son laxisme et son inaction mais cela semble être sur le point de changer. À l’initiative du président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes Charles Ange Ginésy, un fonds de concours de 200.000 euros devrait être débloqué par les deux collectivités afin de co-financer des travaux de sécurisation. Des travaux qui doivent cependant être réfléchis pour René Massette, président du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence.

 

Une réunion le 29 avril à Entrevaux

En présence de la sous-préfète de Castellane Nicole Chabannier, les deux élus bas-alpin et maralpin ainsi que des membres de la Délégation à la sécurité routière vont se réunir le 29 avril prochain à Entrevaux pour annoncer la marche à suivre. Une chose est sûre : les habitants du village les attendront de pied ferme.

 

Le reportage de Christophe Lourenço :

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios