Alpes de Haute-Provence : vaccination, les territoires ruraux ne sont pas oubliés selon O. Véran

Alpes de Haute-Provence : vaccination, les territoires ruraux ne sont pas oubliés selon O. Véran

SANTÉ / POLITIQUE / Le Ministre de la Santé était en déplacement à Manosque ce vendredi

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Olivier Véran, le Ministre de la Santé était en déplacement ce vendredi après-midi à Manosque. Il a visité le centre de vaccination Osco Manosco où il a pu notamment s’entretenir avec des personnes venant se faire vacciner. Un centre qui est passé de 400 vaccinations en moyenne par semaine à plus de 1.200 désormais « et bientôt plus de 2.000 et peut-être encore plus de 3.000 » a avancé le ministre de la Santé. Olivier Véran qui en se rendant à Manosque a voulu montrer que les territoires ruraux et de montagnes « ne sont pas oubliés »

Selon le ministre, « la levée du couvre-feu n'est pas d'actualité », il estime que, pour l'heure, « le niveau de circulation du virus reste trop élevé dans le pays », même si « il y a une tendance à l’amélioration ». Il a indiqué que des annonces seraient faites par Emmanuel Macron dans les semaines qui viennent, précisant «nNous agissons pour que dans un mois, les conditions sanitaires nous permettent de reprendre une vie davantage normale ».

Notez que le maire de Manosque, Camille Galtier n'a pas réussi à cacher son mécontentement lors de cette viste. En effet, l'édile regrette que les gestes barrières n'aient pas été bien appliqués selon lui, alors qu'une cinquantaine de personnes se trouvait dans le centre de vaccination. Un mécontentement qui fait écho avec le communiqué presse conjoint réalisé avec ses homologues de Forcalquier, Digne les Bains, Barcelonnette, Gréoux les Bains, Castellane et Sisteron. Ils demandent au Ministre " de reconnaitre le rôle prépondérant des collectivités locales dans la gestion de la crise, de transformer les annonces en actes" dans le cadre de la livraison des doses et de "faire preuve de solidarité", face au surcoût important engendré dans la gestion des centres.

 

C. Lourenço