Alpes de Haute-Provence : les bibliothèques sonores pour rompre l’isolement

Alpes de Haute-Provence : les bibliothèques sonores pour rompre l’isolement

CULTURE / Un rôle qu’elles ont encore plus joué lors du confinement, souligne le rapport d’activité 2020 des bibliothèques sonores dans les Alpes de Haute-Provence

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Elles ont permis de rompre l’isolement durant les périodes de confinement. C’est ce qui ressort du rapport d’activité 2020 des bibliothèques sonores dans les Alpes de Haute-Provence. Ces établissements font partie de l’Association Donneurs de Voix. On en compte 110 à travers la France. Celle basée à Manosque dessert tout le département des Alpes de Haute-Provence et quelques communes limitrophes de Laragne-Montéglin jusqu’à Saint Paul lèz Durance.

 

Apporter le bénéfice de la lecture à ceux qui ne peuvent plus lire

Les bibliothèques sonores se donnent pour objectif d’apporter le bénéfice de la lecture à toutes les personnes qui ne peuvent pas lire. Handicap moteur, visuel ou encore cognitif peuvent en être la cause. Mais les dyslexiques sont aussi concernés. Car bien que voyant, ils n’arrivent pas à déchiffrer les lettres. Pour toutes ces personnes, des audiolivres et des audiorevues sont donc prêtés. Ils sont enregistrés de manière bénévole par des donneurs de voix. Sur les Alpes de Haute-Provence, on compte 130 audiolecteurs et 80 scolaires inscrits à qui sont prêtés des livres de littérature scolaire. « Le catalogue qui est propre à la bibliothèque sonore des Alpes de Haute-Provence comprend presque 3.500 titres. Nous avons un serveur national où nous avons à peu près 14.000 titres téléchargeables et un peu plus de 1.500 titres de littératures scolaires. Nous avons aussi 35 titres d’audiorevues, qui sont des revues mensuelles, plurimensuelles ou hebdomadaires » explique sur Alpes 1 Jacques Thomas, le président de la bibliothèque sonore des Alpes de Haute-Provence.

 

« Retrouver ce qu’apporte la lecture, toute l’évasion, c’est vital, ça leur redonne le goût de vivre » J. Thomas

 

Ces audiolivres sont téléchargeables sur internet mais ils peuvent aussi être envoyés par la Poste, gratuitement, sous forme de CD. Un système qui a permis « plus que jamais » selon l’Association des Donneurs de Voix à rompre l’isolement de audiolecteurs.

Les bibliothèques sonores qui ont aussi joué un rôle pour les scolaires qui en avaient besoin lors du premier confinement, alors qu’ils devaient étudier chez eux. Notez que sur les Hautes-Alpes, une bibliothèque sonore existe également à Gap. Elle dessert tout le département. Pour en savoir plus, vous pouvez joindre le 04 92 87 85 32.

 

Le reportage d’Aurore Vallauri :

 

A. Vallauri