Alpes de Haute-Provence : budget serré à Oraison pour 2021

Alpes de Haute-Provence : budget serré à Oraison pour 2021

POLITIQUE / Le maire d’Oraison Benoît Gauvan veut limiter les dépenses en 2021 et 2022

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Petits travaux et budget restreint cette année à Oraison. Le maire Benoît Gauvan veut se montrer économe en ne visant que de petits travaux de rénovation et d’aménagement dans la commune en 2021 comme en 2022. Son objectif est de réduire les emprunts, notamment suite à la réduction des dotations faites aux communes. Ainsi, cette année, des travaux seront entrepris dans les W.C publics de la commune « qui ne sont plus aux normes sanitaires notamment ». Un préau sera aménagé dans l’école primaire pour un coût total de 33.000 euros et un aménagement de la rue Joseph Latil sera échelonné en plusieurs tranches. Enfin, le maire prévoit des travaux de sécurisation des voies qui traversent le village (peinture des marqueurs au sol, pose de miroirs …). Un projet subventionné à hauteur de 40% par le Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence.

 

Vers un écoquartier ? 

En ce début de mandat, le maire a pu achever des projets entamés par la précédente municipalité. Il s’agit notamment de l’aménagement de la Police Municipale dans un bâtiment réhabilité et de l’agrandissement du réfectoire de l’école maternelle suivi de la création d’un modulaire dans la cour pour accueillir la nouvelle bibliothèque. « Nous avons eu la chance de pouvoir fignoler ces projets puis de les recevoir », se félicite le maire.

Même si pour l’heure, Benoît Gauvan n’engage pas de grands travaux à Oraison, il ne manque pas d’ambitions pour la commune. Il prévoit ainsi l’aménagement du centre-ville, de la traversée de ville et et un éco-quartier « mais ça n’engage pas que nous, le département aussi est concerné ». Enfin, le maire souhaite faire sortir de terre « une salle culturelle à la hauteur de la ville, qui puisse porter des évènements DLVA ». Ce nouveau lieu culturel serait un atout pour la commune, mais aussi pour la Communauté de communes en agrandissant vers le nord de l’agglomération l’offre centrée sur Manosque et Gréoux-les-Bains actuellement. 

 

M.Mathieu