Alpes de Haute-Provence : la maison de santé de Sisteron financée par le CPER

Alpes de Haute-Provence : la maison de santé de Sisteron financée par le CPER

SANTÉ / Un projet pilote qui fera passerelle entre la maison de santé et l'hôpital pour renforcer les effectifs hospitaliers

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Daniel Spagnou veut être confiant, après sa rencontre avec Jean Castex. Le Premier ministre était à Toulon, ce mardi, pour signer le Contrat d’Avenir État Région 2021-2027 : 5,1 milliards d’euros pour épauler les territoires mais « seulement » 44 millions d’euros pour l’aménagement des massifs alpins, « ce n’est pas suffisant, mais une clause de revoyure a été fixée. Il faut que les projets soient prêts rapidement », explique le maire de Sisteron et président de l’AMF 04 au micro du « 8 :30 » sur Alpes 1.

 

La maison de santé de Sisteron dans les premiers projets financés

C’est une annonce faite par Jean Castex, la maison de santé de Sisteron fera partie des premiers projets financés par le CPER, à hauteur de 500.000 euros, « c’est 50 % de son montant » souligne Daniel Spagnou, « on peut commencer les travaux demain ». Un programme qui comprend la création de 12 cabinets médicaux destinés aux médecins généralistes, spécialistes, infirmiers, professions paramédicales au sein de 420m² au cœur d’un service de l'hôpital resté vacant depuis 2011. 12 cabinets médicaux pour généralistes, spécialistes, infirmiers et professions paramédicales seront disponibles, « et ils affichent complets » se satisfait Daniel Spagnou. Il s’agit là d’un projet pilote qui fera la passerelle entre la maison de santé et l’hôpital : des médecins pourront renforcer les équipes hospitalières.

 

« Il faut mettre en place un vaccinodrome au complexe des Marres », D. Spagnou

 

Alors que la campagne vaccinale démarre aujourd’hui dans les Alpes du Sud, il faut passer à la vitesse supérieure pour Daniel Spagnou. En tant qu’élu, il a mis à disposition de l’État et de l’ARS le complexe des Marres pour vacciner massivement la population, « la réussite de la campagne vaccinale repose sur la confiance, les maires sont les mieux placés ». Retrouvez l'intégralité de l'entretien ici

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios