Alpes de Haute-Provence : PAA, une situation financière « saine » mais « des marges de manœuvre faibles »

Alpes de Haute-Provence : PAA, une situation financière « saine » mais « des marges de manœuvre faibles »

ÉCONOMIE / Selon Marc Bondil, vice-président de Provence Alpes Agglomération, le « budget 2021 est donc volontaire mais prudent ». Un budget voté à une large majorité

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

« Un budget volontaire mais prudent », tels sont les mots du vice-président de Provence Alpes Agglomération, Marc Bondil. Le vote du budget primitif pour 2021 se tenait en effet ce mercredi soir. Alors que le débat d’orientations budgétaires avait eu lieu le 15 octobre dernier, le conseil communautaire souhaitait voter au plus tôt ce budget. Objectif : soutenir l’activité économique des entreprises durement impactées par la crise sanitaire et ses conséquences en termes de réduction d’activité.

 

La compétence eau et assainissement affaiblit le budget

Le projet de budget s’équilibre en mouvement réel à 41.218.220 euros. « Une somme importante » souligne le délégué aux finances et au contrôle de gestion, même si les marges de manœuvre sont faibles. En effet, depuis le 1er janvier dernier, la compétence eaux et assainissement a été transférée à l’intercommunalité souligne Marc Bondil :

 

« La situation financière est saine mais attention nous récupérons le budget de l’eau et assainissement. La dette devrait quasiment doubler », M. Bondil

Sur les 80 conseillers, 75 ont voté pour le budget, quatre contre et un élu s'est abstenu.

 

M. Bonnefoy



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios