Alpes de Haute Provence : Camille Galtier s’inquiète pour les métiers de coiffure et d’esthétique

Alpes de Haute Provence : Camille Galtier s’inquiète pour les métiers de coiffure et d’esthétique

ÉCONOMIE / Le maire de Manosque a adressé ce vendredi un courrier au Ministre de l'Économie, Bruno Le Maire

 

- Alpes de Haute Provence -

 

Alors que la gronde des commerces dits « non-essentiels » se fait sentir depuis le début de ce second confinement, le gouvernement ne change pas sa ligne de conduite. Cela n’empêche pas Camille Galtier d’évoquer ses craintes par le biais d’un courrier au Ministre de l’Économie Bruno Le Maire par le biais d’un courrier. « Je vous demande solennellement de revoir votre position concernant les métiers de coiffure et d’esthétique », écrit-il. Le maire de Manosque poursuit en proposant des solutions viables à moyen terme comme « le recours aux heures supplémentaires exonérées de charges sociales, l’ouverture de leur commerce au mois de décembre, et dans le cadre du plan de relance économique, la mise en place sur le long terme d’une TVA à 10% ».

 

C.Lourenço