Alpes de Haute-Provence : « forêt, il y a un enjeu de régénérescence »

Alpes de Haute-Provence : « forêt, il y a un enjeu de régénérescence »

ENVIRONNEMENT / Sandrine Cosserat, maire de Volonne, conseillère départementale, vice-présidente de Provence Alpes Agglomération et depuis peu présidente des communes forestières des Alpes de Haute Provence était l’invitée du 8h30 ce mardi

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

« Nous n’incitons pas le modèle des grosses chaufferies bois mais des circuits courts et locaux, le chauffage en proximité avec des réseaux de chaleur à taille humaine ». Sandrine Cosserat occupe depuis peu la présidence des communes forestières dans les Alpes de Haute-Provence. Face au changement climatique, il y a pour elle « un enjeu de régénérescence. Notre forêt doit devenir un véritable sujet de préoccupation. Il y a des aspects environnementaux, de maitrise des risques et un volet écologique important : c’est un poumon de notre territoire, qui piège le carbone ». Si elle se satisfait du plan de relance qui débloque 200 millions d’euros pour la forêt sur deux ans, l’élue se dit toujours En Marche. Malgré les accusations de l’ancienne députée Emmanuelle Fontaine-Domeizel d’être face à un parti qui se droitise, Sandrine Cosserat « y croit encore. Nous avons des marcheurs sur le terrain qui sont très engagés et attachés aux problématiques sociales ». Retrouvez l'intégralité de l'entretien ici

 

C. Cava Michard