Alpes de Haute-Provence : un foyer de la maladie d’Aujeszky confirmé

Alpes de Haute-Provence : un foyer de la maladie d’Aujeszky confirmé

ÉLEVAGE / Il s’agit d’une maladie virale qui touche les porcs domestiques et les sangliers

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Un foyer de la maladie d’Aujeszky confirmé dans les Alpes de Haute-Provence. Pour rappel, la maladie d’Aujeszky n’est pas transmissible à l’homme et la viande de porcs abattus est consommable. Il s’agit d’une maladie virale qui touche les porcs domestiques et les sangliers. L’élevage de porcs concerné se trouve dans une exploitation de plein air sur la commune de Saint Martin les Eaux. La préfecture du Département indique que les animaux sont séropositifs mais « ne présentent pas de signes cliniques ». Le préfet des Alpes de Haute-Provence a placé l’exploitation contaminée sous arrêté de déclaration d’infection. Un calendrier pour procéder à l’abattage des porcs présents sur le site est en cours de définition. Des prélèvements en vue d’analyses sérologiques sont en cours chez les détenteurs de porcins ou sangliers situés dans un rayon de 5 km autour du foyer. « Les premiers résultats sont attendus prochainement et l’hypothèse d’une contamination des porcs domestiques élevés en plein air à partir de sangliers sauvages infectés apparaît la plus vraisemblable » précise la préfecture.

Notez que les mouvements de porcins hors du département sont restreints. Il faut demander à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations au moins 48 heures avant le départ des animaux des laissez-passer.  Le préfet demande également aux éleveurs de porcins de signaler à leur vétérinaire sanitaire tout signe clinique anormal comme la perte d’appétit, la fièvre persistante, ou des troubles respiratoires survenant dans leur exploitation.

A. Vallauri