Alpes de Haute-Provence : "La Ponsonne" à Manosque manque de moyens selon les parents d'élèves

Alpes de Haute-Provence : "La Ponsonne" à Manosque manque de moyens selon les parents d'élèves

ÉDUCATION / Ils demandent la création de deux salles de classes supplémentaires et l’arrivée d’un nouvel enseignant. Jeudi, les instituteurs seront d’ailleurs en grève.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

À Manosque, les parents d’élèves de "La Ponsonne" en ont ras-le-bol. Ils ont décidé de se mobiliser, aujourd’hui et leur mouvement devrait durer plusieurs jours. Ils veulent protester contre le manque de moyens matériels et humains alloués à ce groupe scolaire classé en Zone d’Éducation Priorité qui accompagne les élèves de la toute petite section jusqu’au CM2. Le problème, ou plutôt, les problèmes, c’est que les élèves sont trop nombreux, que l’école est trop petite et qu’il n’y a pas assez de professeurs.

 

Des élèves en sureffectif

Tout dépend, en fait, des niveaux. Les plus en souffrance, ce sont les petites et moyennes sections et les CM2. En CM2, par exemple, les élèves devraient être 25 par classe, mais le compte n’y est pas selon Éric Condominas, délégué de parents d’élèves :

 

 

Quand un instituteur est absent, les élèves sont dispatchés dans les autres classes. Et c’est là où le matériel vient parfois à manquer :

 

 

L’urgence : l’arrivée d’un enseignant

Du matériel, il n’y en a pas assez et des salles de classes non plus. D’après Éric Codominas, il en faudrait deux de plus car le quartier de la gare dans lequel se trouve l’établissement est en plein essor démographique. À cela s’ajoute le dédoublement des classes de CE1 à la rentrée prochaine. Les parents d’élèves proposent de construire des préfabriqués ou d’aménager la salle polyvalente de l’école, mais là, c’est la mairie qui tranchera. Autre problème qu’il faudra régler, cette fois, devant l’inspection académique, c’est celui du nombre de professeur :

 

 

Journée de grève, ce jeudi

Pour cause de grève, l’école sera fermée ce jeudi. Ce jour-là, le conseil départemental de l’Éducation nationale doit se rassembler pour statuer sur les attributions de postes. Les enseignants et les parents d’élèves espèrent être reçus par le préfet pour peser dans la balance.

 

Q. Perez de Tudela