Alpes de Haute-Provence : gilets jaunes, E.Fontaine-Domeizel salue le vote des mesures d'urgence à l’Assemblée

Alpes de Haute-Provence : gilets jaunes, E.Fontaine-Domeizel salue le vote des mesures d'urgence à l’Assemblée

POLITIQUE / Gel de la CSG pour les retraités, défiscalisation des heures supplémentaire et prime exceptionnelle ont été au menu des discussions à l’Assemblée nationale.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

L'Assemblée nationale a voté ce vendredi matin, à 4h30, les mesures d'urgence du gouvernement censées répondre à la crise des gilets jaunes, avant de passer le relais au Sénat en vue de leur adoption définitive.

Après plus de treize heures de débats, le projet de loi portant « mesures d'urgence économiques et sociales » a été approuvé par 153 voix, avec le soutien de la majorité LREM-MoDem et de l'UDI-Agir, contre 9 et 58 abstentions. Les socialistes se sont abstenus, comme la quasi-totalité des Républicains. Le RN et apparentés ont voté pour, ou privilégié l'abstention. PCF et LFI, dénonçant un « trompe-l'œil », ont voté contre.

La députée (LREM) des Alpes-de-Haute-Provence, Emmanuelle Fontaine-Domeizel, était présente et salue « l’efficacité et la réactivité mises en place pour que les mesures soient prises dans la procédure accélérée suite aux annonces du président de la République, le 10 décembre dernier. »

Au-delà de l’annulation de la hausse des taxes sur les carburants, déploie tout ce que les mesures seront en mesure d’apporter :

« Mieux rémunérer le travail des salariés et des fonctionnaires, à partir du 1er janvier 2019, en supprimant impôts et charges sur les heures supplémentaires. » Les sommes perçues seront en outre exonérées d’impôt sur le revenu jusqu’à 5.000 euros nets par an - mais pas de CSG-CRDS - et par conséquent exclues du calcul du prélèvement à la source.

« L’obtention d’une prime exceptionnelle de fin d’année, plafonnée à 1.000 euros sans impôts ni charges, avant le 31 mars 2019, pour les salariés gagnants jusqu’à 3.600 euros.

Le soutien des retraités seuls avec une pension inférieure à 2.000 euros par mois ou un couple de retraité avec un revenu fiscal inférieur à 34.600 euros, en supprimant la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG).

La revalorisation la prime d’activité pour 5 millions de Français, soit +100 euros pour 100% des personnes qui n’ont que le Smic pour vivre afin de lutter plus efficacement contre la pauvreté, sans pénaliser l’emploi ».

 

À lire également >>> Hautes-Alpes : budget 2019 adopté avec 400 modifications déposées par Joël Giraud

LR



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios